.:.Chronique.:.

Pochette

Cindytalk

The Crackle Of My Soul

[Editions Mego::2009]

|01 Signalling Through The Flames|02 Of Ghosts And Buildings|03 Maglev|04 Troubled Aria|05 Our Shadow, Remembered|06 Feathers Burn|07 One Hundred Years Tomorrow|08 Transgender Warrior|09 If We Meet, We Meet In Silence|10 Debris Of A Smile|

Quel plus beau geste que de rendre hommage à un ami disparu ? C'est ce que Gordon Sharp a fait, en tout cas, en dédiant le dernier opus de Cindytalk à Matt Kinnison mort subitement du cancer en 2008. Son ombre plane immanquablement ici et son évocation est d'autant plus forte que Cindytalk n'avait plus rien sorti depuis Wappinschaw en 1995. C'est aussi une forme de renouveau. Il faut dire que depuis sa création en 1982, Cindytalk est une formation qui n'a jamais cessé de muter. The Crackle Of My Soul échaffaude de nouveaux espaces sonores pour le groupe qui annoncent une nouvelle dynamique pour celui-ci (en effet on annonce, toujours chez Editions Mego, deux nouveaux albums et une collaboration avec Robert Hampson pour 2010). Si on doit résumer l'orientation prise par Cindytalk on dira que Gordon Sharp s'est lancé dans une musique plus abstraite, électronique, minimaliste, portée parfois vers le noise et souvent vers l'industriel. A l'évidence on pénètre avec The Crackle Of My Soul vers des profondeurs inquiétantes et où l'on avance avec une attention accrue vers l'inconnu. Avec ce disque fantômatique Cindytalk poursuit son idéal et son mythe. Pour autant Cindytalk ne garde plus vraiment cette imagerie gothique qu'on a voulu leur coller.

Il faut dire que la participation de Gordon Sharp à This Mortal Coil y est sans doute pour beaucoup. Cindytalk avait déjà cette réputation cold mais cette participation au projet d'Ivo Watts-Russell n'a fait qu'accentuer la chose. Ceci étant cette signature sur Editions Mego et ce nouvel album semble changer la donne peut-être pas de manière définitive mais de façon certaine. The Crackle Of My Soul colle parfaitement à l'image du label autrichien dans cette veine expérimentale et polaire. Cindytalk est devenu un groupe plus exigeant mais qui n'en est pas moins passionnant. Album habité et remarquablement construit (ou déconstruit selon l'angle sous lequel on le prends), The Crackle Of My Soul ne fait aucune concession et nous offre un voyage en immersion totale. Ce disque n'est peut-être pas aussi accessible que ses prédecesseurs (quoique) mais il marque bien le retour aux affaires de cette formation qui aurait toujours du dépasser le culte qu'on lui a voué.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 10-02-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/cindytalk

?>