.:.Chronique.:.

Pochette

Modeselektor

Body Language Vol.8

[Get Physical::2009]

Tout sera finalement allé assez vite pour Modeselektor. En l'espace de deux albums, ce duo Berlinois composé de Gernot Bronsert et de Sebastian Szary aura mis à leurs pieds tout ceux qui s'intéresse de prêt ou de loin à la musique électronique. Pourtant Modeselektor existe depuis 1997, creusant peu à peu son sillon. Leur signature sur BPitch aura été crucial et la sortie de Hello Mom !, sur lequel ont été invité les TTC, aura été un accélérateur indéniable. Depuis, ils sont passés du stade de géniaux outsiders à celui d'artistes incontourtables pour lesquels on se damnerait volontiers pour la plus petite des collaborations. Happy Birthday ! et le projet Moderat (sur lequel ils sont associés à Apparat) sont venus enfoncer le clou. La recette ? Un conglomérat technoïde où vient s'entrechoquer des sonorités dub-step, hip-hop, électro et tout ce que l'analogique peut produire comme genre. Leurs concerts, souvent chaotique mais proprement jouissifs, ont aussi beaucoup fait pour leur réputation. Aujourd'hui c'est sous l'exercice du mix qu'ils nous reviennent dans le cadre de la série Body Language initié par le label Get Physical. D'avance, il y avait de quoi se frotter les mains.

En vingt-neuf titres (pour ne pas en mettre trente), Modeselektor démontre une fois de plus que le mode anarchique peut-être tout à fait justifiable si on sait choisir les morceaux adéquats. Visiblement, le duo n'a peur de rien. Sur ce mix, les deux hommes n'ont pas voulu jouer la sécuité en associant des artistes aussi différent que Missy Elliott et Animal Collective ou Busta Rhymes et Boys Noize. Comme cela, sur le papier, cela promet du gros n'importe quoi, du mix sans queue ni tête, à la limite de la plaisanterie et du foutage de gueule. Cependant, c'est bien sous-estimer Modeselektor que de penser cela. Certes, tout cela peut paraitre des plus incohérent mais Modeselektor c'est le monde de tous les possibles. On admet volontiers que Body Language Vol.8 n'est qu'une oeuvre de commande et que ce ne sera pas ce disque là qui retiendra tout de suite l'attention quand on parlera des deux allemands. Ceci étant, ce mix est assez révélateur de leur état d'esprit, d'une ouverture sans faille et d'une vue de la musique assez large. C'est pour le fun, rien que pour le fun et, dans ce registre, Modeselktor a quelques longueurs d'avance.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 09-02-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/mdslktr

?>