.:.Chronique.:.

Pochette

Yacht

See Mystery Lights

[DFA Records::2009]

|01 Ring The Bell|02 The Afterlife|03 I'm In Love With A Ripper|04 It's Boring /You Can Live Anywhere You Want|05 Psychic City Voodoo City|06 Summer Song|07 We Have All Weve Ever Wanted|08 Don't Fight The Darkness|09 I'm In Love With A Ripper - Party Mix|10 Psychic City Version|

Si vous voulez paraitre bien dans le mouvement, vous devez absolument écouter le dernier album de Yacht, si ce n'est déjà fait. Tant pis si vous n'aimez pas, vous pourrez toujours faire semblant. Car oui, si vous n'avez pas remarqué la hype qui gravite autour du projet de Jona Bechtolt (accessoirement membre de The Blow) depuis ces deux dernières années c'est que vous vivez reclus chez des moines trappistes. Transformé depuis peu en duo depuis l'arrivée de Claire L.Evans, Yacht vient de prendre une nouvelle dimension avec See Mystery Lights qui a fait parler de lui un peu partout. Et tout le monde trouve ça génial. Je le répète au cas où personne n'aurait compris : tout le monde trouve ce disque GENIAL ! A force de dire à tous les coins de rues que Jona Bechtolt est un type bourré de talent, on finit par le croire, même inconsciemment. Alors, si on veut rester un peu lucide la première question à se poser est de savoir si Yacht n'est l'une de ces arnaques que l'on veut absolument nous refourguer? Après examen, force est de constater que non mais le caractère génialissime de la chose a sans doute été exagéré.

Certes, on convient volontiers que See Mystery Lights est un album plein de fraicheur, sautillant, avec des idées accrocheuses mais il y a aussi des morceaux un peu plus faiblards qui gâchent un peu la fête. Ce qui aurait pu être un gros coup fumant n'en est finalement pas un. See Mystery Lights reste tout à fait sympathique avec sa coloration électro-funk-pop et ses faux airs de Public Image Limited. Parce que, oui, on pense souvent au groupe de John Lydon en écoutant Yacht. Pas tout le temps mais cela reste régulier. Encore un enfant des années 80 me direz-vous mais qui ne l'est pas aujourd'hui ? Yacht n'y échappe pas mais son champs d'influence est, bien entendu, un peu plus vaste que les relents Pilesque qu'on entend notamment sur Summer Song. Alors voilà, pour être tout à fait honnête, le joli costard qu'on a taillé ces derniers temps pour Jona Bechtolt est sans doute trop grand pour lui. C'est peut-être un génie mais un génie inconstant qui souffle le chaud et le froid sans se soucier des conséquences. Au moins cela lui laisse une liberté d'action assez vaste et qu'il utilise avec plus ou moins de bonheur.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 04-02-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/yacht

?>