.:.Chronique.:.

Pochette

Hampson, Robert

Vectors

[Touch::2009]

|01 Umbra|02 Ahead - Only The Stars|03 Dans Le Lointain|

Robert Hampson a un lourd cv. Très lourd même. Membre fondateur de Loop et tête pensante du cultissime Main, Robert Hampson a aussi, pendant un temps, fait partie du Godflesh de Justin Broadrick. On compte aussi des collaborations avec Bruce Gilbert (Wire), Paul Kendall, David Shea, Robin Rimbaud ou Steven Hess. Si il a participé a bien d'autres chose, ce qui vous été montré ici, donne une idée de l'importance du personnage qu'il tient dans le monde des musiques parallèles. Vectors est son premier véritable album en solitaire, si on ne tient pas compte de Maps qui n'était disponible qu'en téléchargement via son myspace, et il est composé de trois longues pièces réalisées à des moments très différents et qui sont des oeuvres de commandes. Umbra, morceau enregistré en 2006, a été commissioné par le GRM et a été joué dans la salle Olivier Messiaen à la Maison de Radio France, tout comme Dans Le Lointain mais qui, lui, dâte de 2008. Ahead - Only The Stars (2007), quant à lui a été commandé par Vibrö pour une performance au Planétarium de Poitiers. Trois pièces expérimentales, ancrées dans la musique concète et positivement riches en sonorités diverses tels sont les ingrédients pour appréhender de la meilleure des manières ce Vectors.

Finalement peu importe que ces trois morceaux aient été enregistrés à des instants et pour des occasions différentes. La musique, telle que le conçoit ici Robert Hampson, a un aspect assez monilitique dont les mouvements sont lents et imposants. Une musique qui occupe l'espace ne laissant aucune place au vide. On y croise tous les aspects de ce qui fait que la musique concrète est intemporelle, sans âge, asexuée et répondant, plus que tout autre chose, à un fort sentiment existentiel. Ce que réalise Robert Hampson avec Vectors est une performance aussi classique que belle. Classique car, techniquement parlant, il répond aux normes imposées par le genre et qu'il ne sort pas vraiment du sentier balisé par de glorieux ainés. Belle, parce que, artistiquement parlant, le champs d'exploitation de la musique concrète a toujours été vaste permettant à l'imagination de répondre à toutes sortes d'exigences. Robert Hampson a parfaitement intégré tout cela et Vectors en est la parfaite illustration.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 21-01-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/roberthampson

?>