.:.Chronique.:.

Pochette

Tenor, Jimi

Higher Plane

[Kitty yo::2003]

Ce qui frappe le plus en écoutant Higher plane, c'est la géniale capacité de son auteur Jimi Tenor d'allier l'électro à un jazz psychédélique. Car Jimi Tenor (dont le nom rend hommage à Jimi Osmond et au sax ténor) n'en est pas à son premier essai. Finlandais d'origine, il a parcouru la planète, de Berlin, à New York et Barcelone, il oscille entre un jazz énervé et une électro minimaliste. Si certains morceaux -le début de Cosmic dive notamment- rappellent le jazz expérimental de Soft Machine (sans la batterie de Robert Wyatt), tous mêlent avec cette harmonie talentueuse l'électro, les cuivres, et les percussions. Enregisté entre Londres et^Helsinki pendant deux ans, ce disque vaut le détour.

note : 7

par noémie, chronique publiée le 15-10-2003

?>