.:.Chronique.:.

Pochette

Wooden Veil

s/t

[Dekorder::2009]

|01 Red Sky|02 Shiverings|03 Moon And Hamburg|04 Gravity Problems|05 Wooden People|06 Red Desert|07 Bird Shaped|08 Gloom Across The Ice|09 Yngliss|10 Church Scream|

Si on devait prendre la chose à la légère on pourrait facilement penser que les membres de Wooden Veil sont tout simplement bons à enfermer. Cependant, quand on se penche plus attentivement sur leur cas on se rend compte que ces Allemands ne sont pas aussi fous que cela et qu'ils sont rompus aux musiques modernes et iconoclastes. Tous ont participé à des formations plus ou moins expérimentales aux tendances noise ou krautrock comme Uuhuu, Lustfaust, Softpeace et ont quelques collaborations de poids comme celle avec Datashock, Red Crayola ou Merzbow. Des musiciens expérimentés, donc, mais qui ont encore en eux cette spontanéité qui les ont menés à réaliser cet album tout à fait incroyable. Mélange de folk, de krautrock, de musique noise, expérimentale et/ou industrielle, ce disque est un conglomérat de sonorités déviantes qui sont pleinement intégrées à des mélodies qui touchent parfois à la pop. On ne saurait définir avec exactitude le style de Wooden Veil mais ce qui est certain c'est que ce groupe est tout à fait hors norme et se désolidarise de tout conformisme. L'esthétique musicale de Wooden Veil est donc à des années lumières des considérations de la musique de masse. Pour autant elle n'entends pas s'adresser qu'à un comité réduit. Bien qu'obliques, leurs compositions restent accessibles grâce à leurs capacités d'envoutement.

Car c'est de cela qu'il sagit. Wooden Veil envoûte et captive dès les premiers instants. A l'écoute de ce disque on les croirait sortis tout droit d'une tribu mystique, de celle qui vivent loin de toute civilisation et dont le culte susciterait l'incompréhension et les interrogations de tout être de culture occidentale. Nous pénétrons donc dans un monde fascinant où chaque morceau ouvre une porte vers l'inconnu. A chaque fois on ne sait pas ce qui nous attend mais le résultat est le même. On reste littéralement transporté, voire même bluffé par les univers explorés par Wooden Veil. Album très hétéroclite, il n'en demeure pas moins qu'il réveille en nous cette sensation de découverte et d'émulation qu'on avait un peu mise de côté tant l'impression donnée par la musique actuelle est celle d'une redite continuelle. Wooden Veil brise les barrières et va là où les autres n'iront jamais. Cela aurait pu être un coup d'épée dans l'eau, une tentative vaine et sans intérêt mais, dans le cas présent, cela dépasse tous les pronostics. La réussite est à tous les niveaux et ce premier disque de Wooden Veil est sans aucun doute l'une des grandes satisfactions de ces dernières années.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 08-01-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/woodenveil

?>