.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

FabricLive 47 : Toddla T

[Fabric::2009]

Dur. Oui c'est dur de se mettre dans un disque quand vous avez un brin de mal avec tout ce qui est grime, R&B, reggae et consorts. Même quand on y rajoute des touches de hip-hop, de dubstep, de house ou d'électro diverse, l'exercice reste difficile. C'est pourtant ce que nous propose Toddla T dans ce FabricLive 47 qui est un joyeux gloubi-boulga de sonorités matraqués sans temps morts (ou presque) qui peut facilement donner la nausée si on est dans un jour sans. Vaut donc mieux être bien éveillé et ne pas avoir mal au crâne. Ceci étant dit et mis dans de bonnes dispositions ce mix de Toddla T n'est aussi insupportable qu'on ne l'aurait cru. Certes, on s'en prend plein la tête. Certes, ce disque est assez inégal. Certes, on a connu bien mieux dans cette série (notamment le précédent volume même si il était dans un autre registre). Cependant, on se ravise assez rapidement pour ne pas descendre en flamme ce FabricLive 47. Non pas par complaisance mais, tout simplement, qu'il y a, malgré tout, des instants de satisfactions indéniables et que Toddla T mérite cent fois mieux plutôt qu'on lui casse les rotules à coups de mots assassins.

En effet, Toddla T a fait ses preuves en tant que DJ et il est reconnu dans le monde du dancehall, du grime, de la house...Bref, le personnage inspire un profond respect et ce mix, finalement, ne devrait pas trop écorner son image. Pourquoi ? Tout simplement parce que malgré son exubérance, ce disque est assez inventif dans la forme, plein de rebondissements et se garde bien de jouer la sécurité. Les choses sont alors assez simples. Soit on décroche dès les premiers instants en se disant qu'on ne peut guère tenir plus longtemps, soit on va jusqu'au bout pour découvrir un mix aussi rentre dedans que marqué par une certaine finesse. Alors non Toddla T n'est pas un imbécile et réaliser un mix pour la Fabric ne donne pas vraiment le droit à l'erreur. On l'a déjà dit, ce FabricLive 47 n'est peut pas du meilleur cru mais il atteint le niveau requis pour bien figurer sur le catalogue du label. On peut se contenter de ça.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 06-01-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/toddlat

?>