.:.Chronique.:.

Pochette

White, Simone

Yakiimo

[Honest Jons::2009]

|01 Bunny In A Bunny Suit|02 Candy Bar Killer|03 Victoria Anne|04 Baby Lie Down With Me|05 Yakiimo|06 A Girl You Never Met|07 Without A Sound|08 Train Song|09 Your Stop|10 Olivia|11 Let The Cold Wind Blow|12 St Louis Blues|

Il n'y a pas si longtemps que cela I Am The Man avait su séduire sans trop de difficultés. Issue d'une famille d'artistes, la jeune femme avait certainement de qui tenir. Cependant, malgré la qualité de son premier album on avait cru percevoir quelques limites chez elle. Un sentiment qui se confirme sur Yakiimo, disque toujours tournée vers des ballades acoustiques. Certes les morceaux sont plutôt jolis, bucoliques, portés par une Simone White presque fragile et insouciante. On a envie d'y croire. Un instant. Puis le charme se dissipe progressivement. On se dit que finalement, des Simone White on en a eu des wagons entiers ces derniers temps. Que cela commence un peu à suffire. Bien sur pour les inconditionnels de la chose folk, Yakiimo, c'est quasiment du pain béni mais il n'est pas encore difficile de se rendre compte que Simone White n'est pas encore une artiste de premier ordre. Elle ne possède pas encore ce feu sacré qui la rendrait incandescente. Même si elle n'en est pas très loin les Laura Veirs, Scout Niblett, Ora Cogan et consorts possèdent encore une bonne longueur d'avance. Son tour viendra, on n'en doute pas mais pour le moment nous ne faisons que rester sur les bonnes intentions. C'est un peu dommage car elle a un potentiel qui ne demande qu'à éclore. C'est comme si elle se heurtait à une barrière invisible qui l'empêcherait de passer au stade supérieur. Malgré tout, Yakiimo reste un album correcte, parfaitement exécuté, bien produit mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable. Tout cela reste un peu trop conventionnel pour qu'on lui accorde une confiance démesurée.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 05-01-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/simonewhite

?>