.:.Chronique.:.

Pochette

Bacanal Intruder

Cantariolas

[Eglantine Records::2009]

|01 Cantariola|02 Harry El Sucio|03 After All|04 A Flower On His Bonnet, A Mirror In His Hand|05 Post-Illas|06 Plumazul|07 Long Day|08 Welcome To La Siesta|09 Hemos Fracasado|10 Adioses|

Après un Lulo qui, il y a deux ans, avait fait son petit effet, Luis Solis récidive avec un subtil Cantariolas sur lequel il est bon de s'attarder. Adepte d'une folktronica aussi rêveuse que possible celle-ci est souvent portée par la voix diaphane de Katie Morrice. Sous le pseudo de Bacanal Indruder, Luis Solis est dans la parfaite lancée de Lulo. Il crée une musique qui se laisse porter aux confins d'un imaginaire fantasmagorique faites de douces ballades bricolées. L'ensemble est assez savoureux bien que déjà entendu ailleurs mais on joue le jeu sans trop de difficultés. Les morceaux sont d'un niveau équivalent qui ne laissent paraitre aucune médiocrité. Bacanal Intruder c'est un peu d'insouciance dans un monde de brutes. Le côté naïf, voire, parfois, enfantin, de ce disque charme, résonne et agit dans nos têtes comme une montée oxygénée qui libérerait notre esprit de toutes confusions inopportunes. Une sorte de médication en somme mais de celles qui se prend comme une friandise. L'album peut paraitre un peu court mais c'est amplement suffisant. On a sans doute ce sentiment d'arriver rapidement à sa conclusion, pourtant l'expérience qu'on en a efface sans coup férir cette impression.

Indiscutablement, Luis Solis a été à bonne école. Aucune faute de goût, rien qui puisse attirer les critiques moqueuses. On reste admiratif, évidemment, mais tout en gardant les pieds sur terre. En effet, si Cantariolas est un bel album il se situe dans un espace sonore qui ne nous est pas inconnu et rencontré sur des labels comme Morr Music. Cependant rien ne semble gâcher notre plaisir car Cantariolas semble reprendre le flambeau que d'autres ont souvent délaissé. A l'évidence ce disque a été réalisé avec amour et une belle sensibilité. Sa douceur assumée et sa fragilité onirique n'ont rien de bancales. Bacanal Intruder se paye le luxe d'un album sans failles, au niveau de ceux qui ont forgé par le passé la réputation de la folktronica. La performance n'est pas mince.C'est le genre de disque qu'on pourrait même offrir au plus grand connard rêgnant sur un royaume d'imbéciles. A coup sur ça lui donnerait une lueur d'intelligence.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 02-01-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/bacanalintruder

?>