.:.Chronique.:.

Pochette

GusGus

24/7

[Kompakt::2009]

|01 Thin Ice|02 Hateful|03 On The Job|04 Take Me Baby - feat. Jimi Tenor|05 Bremen Cowboy|06 Add This Song|

GusGus sur Kompakt. Pourquoi pas. D'ailleurs, cette signature était tout à fait inattendue. Mais bon, leur apparition sur 4AD était, à l'époque, tout aussi inattendue. On avait même fondé de très gros espoirs sur eux, en se disant que la filiaire islandaise symbolisée par The Sugarcubes, méritait toute l'attention du monde. Et ce fut le cas. Au moins le temps de leurs deux premiers albums. Rares étaient ceux qui n'avaient pas les yeux et les oreilles rivées sur ce groupe. Depuis This Is Normal, les choses se sont délités. La formation est retombée dans un relatif anonymat, sortant toujours des albums pas forcément mauvais mais qui étaient loin de donner le frisson des premiers jours. La publication de 24/7 sur un label aussi prestigieux que Kompakt aurait du leur donner un petit coup de pouce pour remonter un peu la pente. Et qu'en est-il ? Force est de constater que la blogosphère boude, ne prète que peu d'attention ou se révèle déçu du résultat. Même la présence de Jimi Tenor (encore un dont l'aura a bien palit) ne suscite pas plus d'intérêt. Est-ce la longueur et le côté progressif de l'album qui finit par fatiguer ? Est-ce cette manie répéter à foison les mêmes séquences en apportant quelques nuances pour donner le change qui n'a berné personne ? C'est fort possible.

Pourtant malgré son manque criant d'originalité 24/7 n'est pas aussi pénible à l'écoute qu'il n'y parait aux premiers abords. Certes, il est globalement indolore mais les morceaux tiennent debout sans trop de difficultés et, malgré leurs longueurs, on n'éprouve pas vraiment de lassitude. Cela s'écoute sans rien dire, sans protester, en prenant même parfois du plaisir. Une écoute facile donc, sans arrières pensées. Sans doute ne faut-il prendre ce disque que dans cette configuration. Ne rien en attendre de spécial est le meilleur moyen de ne pas être déçu. Ceux qui espèrent encore revoir chez GusGus le niveau qui fut le leur à l'époque de Polydistortion se font des illusions. D'ailleurs entre cet album et 24/7 il n'y a plus rien à voir. Ce sont même deux mondes différents. GusGus a évolué, au gré de la composition souvent changeante du groupe, et beaucoup diront qu'ils auraient mieux fait de disparaitre. Ceci étant 24/7 reste tout à fait honnête sans être exceptionnel. Sortir des disques honnêtes c'est aussi une option qui se défend après tout.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 31-12-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/gusgus

?>