.:.Chronique.:.

Pochette

Immortal Lee County Killers 2, The

Love is a Charm of Powerful Trouble

[Estrus::2003]

Estrus n’est pas du genre à blaguer et à sortir des disques de rockers en carton. Le label de Bellingham fait plutôt dans le gros rock, crade à souhait, qui n’est même pas au courant de la vague des groupes en « the ». Pour les groupes d’Estrus, les Strokes n’existent pas, The Hunches non plus.

Le duo ici présent puise ses influences chez John Lee Hooker, Jerry Lee Lewis...et font parfois du bruit, parfois du garage blues, sans aucune prétention, et avec modestie. C’est le moins qu’on puisse dire à la vue de cette production vaseuse, qui aurait pu sortir tout droit de la ferme d’un américain d’Alabama de base.

Sur la bio accompagnant le disque, il est noté que The Immortal Lee County Killers 2 fuck le blues, fuck le rock et essaye de proposer quelque chose de nouveau. On ose à peine parler de blues rock expérimental, à une guitare et une voix. Tout cela n’est pourtant pas très nouveau et j’imagine juste 2 mecs complètement fiers de faire ce qui leur plait, dans ce « monde de merde »...

note : 3.5

par dorian, chronique publiée le 16-09-2003

?>