.:.Chronique.:.

Pochette

Bosque Brown

Baby

[Fargo::2009]

|01 White Dove|02 Went Walking|03 So Loud|04 On And Off (Part 1)|05 Texas Sun|06 Whiskey Flats|07 On And Off (Part 2)|08 Train Song|09 This Town|10 On And Off (Part 3)|11 Oh River|12 Phone Call|13 Soft Love|

Bien que Bosque Brown soit à proprement parler un groupe, celui-ci repose essentiellement sur la personnalité et la voix de Mara Lee Miller. Ce n’est pas faire injure aux musiciens qui jouent avec elle mais il faut avouer que la jeune femme retient à elle seule toutes les attentions. Et il y a de quoi. Il suffit d’entendre une seule fois Mara Lee Miller pour comprendre que nous n’avons pas affaire avec une chanteuse ordinaire. Elle s’attire la lumière tout en sachant changer l’intensité de sa voix. Elle peut être calme, fragile, confidente puis, brusquement monte en puissance, prend de l’assurance et vous pétrifie sur place par cette aura soudaine qui l’illumine. Baby, qui est le second effort de Bosque Brown, est un disque incandescent. Entre une Hope Sandoval, une Laura Veirs et une Paula Frazer, Mara Lee Miller et ses camarades viennent de prouver qu’il existe vraiment différents niveaux dans le monde bien fourni de la folk moderne. Choisissant pertinemment de mettre en avant la voix de leur chanteuse plutôt que leurs musiciens (qui oeuvrent ici dans un registre assez minimaliste), Bosque Brown a sans doute pris un risque mais celui-ci était incontournable. Des Mara Lee Miller il n’y en a pas forcément à tous les coins de rue.

Cette alternative-country (alt country pour les intimes) opérée par Bosque Brown pourrait très bien se passer de commentaires. Il suffirait juste d’écouter ce disque, sans réfléchir et le prendre comme il vient, dans sa beauté nue. On peut donc y aller sans crainte d’une lourde déception. Bosque Brown joue avec confiance. Comment peut-il en être autrement quand on est portée par une Mara Lee Miller envoûtante. A tel point qu’à trois reprises elle chante a capella donnant toute la mesure de son pouvoir de séduction. Beaucoup sont prêt à penser que Baby est l’un des disques de l’année. C’est probable mais, comme d’habitude, le grand public ne s’en rendra pas compte. Peu importe car ceux qui auront la chance d’écouter ce disque sauront à quel point ils tiennent dans leurs mains un trésor inestimable. J’exagère peut-être mais sur l’instant, on ne peut guère faire autrement.

note : 8.5

par Fabien, chronique publiée le 27-11-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/bosquebrown

?>