.:.Chronique.:.

Pochette

Dodos, The

Time To Die

[Wichita::2009]

|01 Small Deaths|02 Longform|03 Fables|04 The Strums|05 This Is A Business|06 Two Medecines|07 Troll Nacht|08 Acorn Factory|09 Time To Die|

Il y a plusieurs façon de se figurer la mort. La première, étant la plus évidente, est la disparition de toute vie, le néant, le vide. La seconde, et The Dodos donne sûrement la solution dans Small Deaths, est cette petite mort, cet abandon de soi, un état orgasmique ou étourdissant. Il ne s’agit donc pas pour les californiens (désormais à trois) de disparaître du paysage. Et pourquoi devraient-ils se dissoudre dans l’anonymat ? Visiter, l’année dernière, avait remporté pas mal de suffrages et globalement c’était mérité. Time To Die prend ainsi la suite et semble s’en tirer avec aisance. Certes, la surprise ne joue plus ici mais le charme, lui, agit toujours. Sur des principes musicaux, à peu de choses près, identiques The Dodos poursuit son travail de sape et de séduction. Les américains pensent, jouent juste et sans en faire des tonnes ils touchent au firmament pop, un équilibre quasiment parfait qui ne laisse aucune place à l’erreur ou à la faute de goût. Ca en devient quasiment impressionnant. Rien ne vient perturber cette sérénité dans l’effort. Enfin, si on peut vraiment parler d’effort car on a l’impression d’être en promenade de santé tant tout semble aller de soit.

Alors, pour l’instant, tout va pour le mieux pour The Dodos. Time To Die est un successeur plus que digne de Visiter. Dans ce genre de formule, il apparaît difficile que le groupe puisse aller plus loin. Ils sont déjà au sommet et on se demande ce qui pourrait bien les en déloger. Ce n’est évidemment pas ce qu’on leur souhaite et tant qu’ils sauront mettre à profit leurs talents pour nous gratifier de tels albums, nous serons évidemment preneurs. Le temps du déclin n’est pas venu pour eux et, pour tout dire, il semble bien loin. La dynamique pour The Dodos est là, fermement présente et il faut en profiter. Il le faut d’autant plus que le Dodo est censé être un oiseaux disparu. Par conséquent, ces trois là sont des volatiles d’une extrême rareté qu’il faut, bien évidemment, protéger. Il ne s’agit pas d’être complaisant mais de par ce qui nous est proposé ici il apparaît difficile de ne pas avoir un regard attendri sur ces drôles de drontes.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 04-11-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/thedodos

?>