.:.Chronique.:.

Pochette

When Icarus Falls

Over The Frozen Seas

[Get A Life !::2009]

|01 Black Tree|02 Over The Frozen Seas|03 They Created Lies Which Everyone Uses|

Petit rappel. Icare, fils de Dédale, personnage de la mythologie grecque, est connu pour son aventure malheureuse. Dédale, qui devait fuir la colère de Minos et ne pouvant emprunter la voie des mers, avait eu l’ingénieuse idée de se confectionner des ailes en cire et en plumes. Il en fit de même pour son fils qui, malgré les avertissements de son père et l’ivresse provoquée par les sensations du vol, s’approcha trop près du soleil. Les ailes fondirent et Icare chuta inévitablement pour connaître un funeste destin. Il y a une morale à cette histoire, celle qui laisse entendre que même dans sa volonté de se surpasser l’homme atteint quoi qu’il arrive ses limites au risque de graves conséquences au cas où il déciderait de les dépasser. Les suisses de When Icarus Falls ne peuvent pas ne pas connaître la légende. L’image est belle et ils s’en servent pour donner corps à une musique tourmentée et post-hardcore qui laisse deviner des influences qui vont de Mono à Mogwai en passant par Isis ou Cult Of Luna. Entre mélancolie et montée en puissance When Icarus Falls est de ces groupes qui savent prendre de la hauteur, pourfend les airs et donnent une dimension émotionnelle forte qui n’est pas faite pour apaiser, ni rassurer. En trois morceaux de plus de dix minutes chacun, le groupe expose des capacités réelles, allant aussi loin que possible donnant une impression solennelle mais qui tente de se libérer d’un carcan trop étroit. Mais même quand When Icarus Falls explose tout, il demeure cette sensation de tourment qui, au final, ne les quitte jamais. C’est Icare dans sa chute, désespéré mais en icône sacrée, il tombe sans laisser quiconque indifférent. Ceci dit on reste en territoire connu mais, au contraire du grec écervelé, les suisses, eux, savent sauter avec un parachute. Leur musique volumineuse laisse entrevoir de belles promesses, c’est évident, et on attends la suite avec impatience en espérant qu’ils se donnent les moyens de se dépasser sans se brûler les ailes.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 23-10-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/whenicarusfalls

?>