.:.Chronique.:.

Pochette

Starless And Bible Black

Shape Of The Shape

[Static Caravan::2009]

|01 Say Donny Say|02 Your Majesty Man|03 Hanging On The Vine|04 Radio Blues|05 Les Furies|06 Country Heir|07 Popty Ping|08 Year Of Dalmatians|

Pour éviter tout malentendu sachez que le seul rapport qui puisse exister entre King Crimson et Starless & Bible Black est bien le nom de ces derniers. En dehors de cela, rien qui puisse rappeler le groupe de Robert Fripp. D’ores et déjà, progueux de tous poils, vous pouvez passer votre chemin, ce disque n’est pas pour vous. Enfin, probablement pas. En effet, le groupe mancunien n’a rien à voir, musicalement parlant, avec King Crimson et est même plus porté vers une pop folk qui oscille entre Tarnation et Mazzy Star. En soit nous avons affaire à une chanteuse (Hélène Gautier, pour ne pas la nommer) à la voix diaphane qui se confond agréablement avec une orchestration souple, parfois un peu nonchalante mais qui est sensé vous mettre rapidement en confiance. Et c’est un peu ce qu’il se passe en fin de compte. On ne se sent pas trop bousculé par ce Shape Of The Shape aux contours assez convenus mais tout à fait consommables. Pas facile de se démarquer dans ces cas là mais Starless & Bible Black tente quelques digressions (cf Les Furies avec cette touche nocturne à l’introduction et le reste qui fait penser à du Stéréolab) au calibrage folk qui reste le gros de leur identité sonore.

Leur premier album avait été très bien accueilli, dans son ensemble, par la presse anglophone. Force est de constater qu’il y a une petite attente autour de Shape Of The Shape et au vu des chroniques existantes chez nos collègues d’outre-manche il va suivre quasiment le même chemin que son prédécesseur. Cependant, il serait prudent de ne pas s’emballer trop vite. Certes, Shape Of The Shape se défend plutôt bien mais il n’y a rien non plus d’exceptionnel. Cohérent, bien pensé et écrit de manière tout à fait honnête, ce disque porte la marque de la réussite mais sans réelle touche de génie. Starless & Bible Black est le genre de groupe qu’on ne peut pas vraiment détester. Le groupe joue sa carte sans se poser de questions et, dans leur registre, il est incontestable qu’ils font plus que se défendre. On en reste là pour le moment en attendant de voir s’ils sont capables, par la suite, de s’élever à un autre niveau.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 07-10-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/starlessbibleblack

?>