.:.Chronique.:.

Pochette

Fukkk Offf

Love Me, Hate Me, Kiss Me, Kill Me

[Coco Machette::2009]

|01 Love Me, Hate Me, Kiss Me, Kill Me|02 More Than Friends|03 Rave Is King|04 Love My Shake|05 I Give You Bass|06 The Bottom|07 Bloodfuck|08 I'm A Freak|09 Black Phantom|10 Famous|11 Rock, Paper, Scissors|12 Pretend|13 Bad Boy|

Tout ce qui vient d’Allemagne n’est pas d’or. Même en musique électronique. Pourtant le cv de Bastian Heerhost est blindé de chez blindé et on le présente comme l’un des nouveaux mastodontes de la techno. Joué par tous ceux qui ont la côte en ce moment, produisant des remixes à tour de bras et quelques 12’’ aguichants, Fukkk Offf a attiré vers lui très rapidement tous les regards. Le premier album était donc attendu au tournant. Il peut y avoir des déceptions, des similis faux pas mais ici on tombe un peu de haut. Véritable hymne au dancefloor Love Me, Hate Me… ne fait que repomper des formules matraquées un peu partout ces derniers mois. A la limite on peut presque crier au scandale tellement c’est évident sur la plupart des titres. Du coup l’intérêt que l’on pouvait porter au bonhomme tombe au trente sixième dessous. Dans l’absolu, ce disque est plutôt bien produit et les morceaux peuvent se révéler séduisants mais il faut vraiment avoir vécu dans une grotte pendant assez longtemps pour ne pas se rendre compte qu’il y a quasiment tromperie sur la marchandise. Le pire c’est que, ici, Fukkk Offf ne peut même pas faire office de curiosité tellement on a l’impression qu’il est allé piocher là un titre à Boys Noize, un autre ailleurs à Daft Punk et ainsi de suite. Ca devient vite sachant qu’il faut se coltiner la chose pendant 73 minutes. La réelle question qui se pose c’est de savoir si cela vraiment le coup d’aller jusqu’au bout. Alors que ce soit un hommage au dancefloor on le conçoit aisément mais que cela ait de l’intérêt, c’est moins sur.

note : 2.5

par Fabien, chronique publiée le 28-09-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/fukkkofff

?>