.:.Chronique.:.

Pochette

Fujako

Landform

[Wordsound::2009]

|01 Sulphur Goat|02 Queda De Regoufe|03 Preparation|04 Ahjar Phantom|05 IrradiEs|06 Mal'ak|07 Stone Fire|08 Mal'ak (version by Tzii)|

Pour un peu j’avais cru que le label Wordsound avait disparu. En fait il n’a jamais cessé d’exister distillant son hip-hop mutant teintés d’expérimentations, d’urbanité et de dub. Tout le monde connait, ou a entendu parler, des productions de Spectre aka Skiz Fernando Jr qui dirige la structure et de ses side-project comme Scarab ou Dubadelic qui ont fait la réputation de Wordsound. Ceci étant le label n’est pas le seul refuge des travaux de Spectre. Ainsi une formation comme Fujako trouve tout naturellement sa place en son sein étant donné son caractère musical tout à fait inhabituel pour du hip-hop. Composé du Portugais HHY Scumclash et du Français Ripit, Fujako sort donc son premier album sur la section digitale de Wordsound. Le hip-hop expérimental existe et Fujako en est un de ses représentants. En soit le duo est assez éloigné des formes habituelles véhiculées par le genre. Proche du free jazz et des mouvances dub, les deux hommes libèrent une musique qui ne connait pas vraiment de frontières. On pourrait facilement la qualifier d’urbaine mais de quelle type de cité s’agit-il ? Fujako offre un pont entre le monde occidental et ceux du Moyen Orient. Usant de rythmes lancinants et parfois pesants, les deux hommes font en sorte que leur musique s’imprègne durablement dans nos cerveaux.

De la même manière on pourrait légitiment prendre Landform comme un disque sombre. Cependant, pour bien comprendre cet album il faut parfaitement assimiler son titre. En effet, tout est dit dans celui-ci. En effet, selon les territoires explorés par Fujako, ce dernier adopte les formes sonores adéquates et se refuse de se laisser enfermer dans une architecture musicale stéréotypée. C’est sans doute là que réside toute la richesse de Landform. Sa diversité et ses approches mélodiques qui sont aussi retors qu’envoutantes font de Fujako un groupe qui sort de la norme et promet d’aller beaucoup plus loin que le commun des mortels. On remarquera également les précieux apports vocaux de Sensational, Seraphim, Native, Cheravif et Nadeem Shafi & Scalper qui renforcent encore le sentiment que Landform est un album marquant. Assurément le hip-hop a besoin de disque comme Landform pour bien montrer que le genre n’est pas encore totalement gangréné par la facilité, le grotesque et que d’autres voies sont explorées.

note : 8.5

par Fabien, chronique publiée le 09-09-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/fujako

?>