.:.Chronique.:.

Pochette

Datarock

Red

[Nettwerk::2009]

|01 The Blog|02 Give It Up|03 True Stories|04 Dance ! |05 Molly|06 Do It Your Way|07 In The Red|08 Fear Of Death|09 Amarillion|10 The Pretender|11 Back In The Seventies|12 Not Me|13 New Days Down|

Datarock Datarock avait pu surprendre lors de sa sortie, ou, pour les plus sceptiques, ce disque offrait au moins le bénéfice du doute. Quoi qu’on ait pu en penser de ce disque, il ne donnait pas l’impression que le combo norvégien allait laisser un souvenir impérissable. A vrai dire on aurait peut-être du en rester là, avec des morceaux comme I Used To Dance With My Daddy ou Computer Camp Love on pouvait les trouver sympathiques et passer un bon moment en leur compagnie. Deux ans plus tard Datarock remet le couvert en essayant de frapper bien plus fort qu’ils ne le peuvent en réalité. Toujours aussi ancré dans les 80’s mais en un peu plus funky et tendant de plus en plus vers un Talking Heads sur-vitaminé, Datarock ne touche pas toujours au but et les moments de réels satisfaction sont bien moins nombreux que sur leur premier opus. Un morceau comme Give It Up semble bien isolé, cerné par l’atroce The Blog et l’inoffensif True Stories. Pourtant Datarock fait des efforts mais comment ne pas se rendre compte des limites du groupe comme quand sur Molly, le chanteur commence par offrir un calque de David Byrne et finit par massacrer la chanson en essayant de forcer sa voix. Effet désastreux. On navigue alors entre le plutôt pas mal, le kitsch, l’anecdotique et l’insupportable. Fredrik Saroea est pourtant sur du potentiel de son groupe mais à force de vouloir rendre hommage à ses artistes fétiches auxquels il se réfère sans cesse (Talking Heads, Kraftwerk, Devo…) Datarock finit par perdre en authenticité. Red est leur deuxième album et on n’y croit déjà plus. Tels des moines copistes les Datarock font surement un bel effort de restitution des années 76-83 si chères à leurs cœurs mais est-ce vraiment suffisant ? C’est très loin d’être certain.

note : 5

par Fabien, chronique publiée le 27-08-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/datarock

?>