.:.Chronique.:.

Pochette

Tur, Manuel

0201

[Freerange::2009]

|01 Patchworks|02 Stay|03 Rubicond|04 Golden Complexion|05 Such A Dream|06 Fade Away|07 Pastelize|08 Shady Trees|09 Will Be Mine|10 A40|11 On The Radio|12 Radial|13 Final Layer|

On ne va pas vous la refaire. C’est toujours la même histoire. Vous prenez un jeune producteur de musique électronique (Allemand de préférence, ça donne toujours confiance), vous le laissez produire une flopée de maxis et vous le voyez tout naturellement sortir, sur le tard, un album, comme un passage obligé et, parfois, comme un rite de tous les dangers. Ce n’est un secret pour personne. Bon nombre d’entre eux excellent sur le format 12’’, mais quand il s’agit de passer au long play, il arrive que tout se délite et que le charme qui avait agit auparavant disparaissent brusquement pour laisser la place à une musique plus conventionnelle, plus calculée. Non pas que ces albums soient forcément mauvais mais ils ne parviennent pas toujours à retrouver l’audace d’antan. Manuel Tur, lui est encore jeune et est très prolifique. Précoce, il a sorti son premier maxi à 16 ans. Pendant sept années, il s’est fait les dents en produisant une musique plutôt dancefloor sur différents labels et en remixant à foison pour les autres. Son premier album vient donc logiquement après ce long travail de sape. Reste à savoir s’il n’a pas déjà grillé toutes ses cartouches.

Sans vraiment de surprise le caractère dancefloor est toujours aussi présent mais Manuel Tur a choisi de moduler son propos en combinant house, downtempo et instants plus expérimentaux. Le résultat est assez original, bien ficelé, que les années de pratiques de l’Allemand ont bien été mises à profit. Cependant, si l’affaire est bien menée, on ne touche pas ici à l’exceptionnel. 0201 est un bon album, qui offre de beaux moments et des pistes à explorer mais Manuel Tur ne vas as toujours au fonds des choses et le risque absolu est parfois absent. Peut-être n’a-t-il pas voulu allez trop loin. En tout cas 0201 est un début encourageant qui devrait lui permettre de servir de base pour étoffer son savoir faire et briser les dernières barrières qui l’empêchent encore de se livrer totalement.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 05-08-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/manueltur

?>