.:.Chronique.:.

Pochette

Peppermoon

Nos Ballades

[Idol / Edina Music / Rue Stendhal::2009]

|01 Après L'Orage|02 Les Petits Miroirs|03 Barcelone|04 Nos Ballades|05 Bed And Breakfast|06 Un Coin Tranquille A Shibuya|07 Le Thé (feat. Timothy Rabbit)|08 Un Ange Qui Passe|09 Pour L'Instant|10 A Rainy Sunday Waltz (instrumental)|11 Joséphine|12 Et L'On Sème |13 Lonelunaire (instrumental)|

Qu’est-ce que cela peut donner un groupe qui, dans une veine pop mielleuse et british, se met à faire des textes en Français ? La plupart du temps, on le sait, la pop ne fournit pas de grands paroliers et la traduction des textes révèlent souvent une pauvreté de la trame et du contenu. C’est parfois puéril, naïf ou, pire, complètement débile. Avec Nos Ballades, le trio Parisien Peppermoon a choisi la moins mauvaise des solutions c'est-à-dire la naïveté. Sur des paroles un peu fleur bleue et adolescentes, le groupe avoue s’être inspiré de Belle & Sebastian, Keren Ann, Alain Chamfort ou William Sheller, enfin entre autres choses. Que de l’anglophilie, mine de rien. On ne va pas les blâmer pour cela. De cette fibre toute britannique, Peppermoon s’est évertué à garder un côté frenchie histoire de ne pas se sentir trop déraciné. Entre intimité et escapades bucoliques, le groupe a su soigner ses arrangements et apposer une ambiance familière à leur musique. Certes, tout cela pourra paraitre assez gentil et pas vraiment dangereux pour les oreilles mais ce disque s’inscrit dans une espèce de tradition d’un song-writing qui préfère la subtilité et le gracile plutôt que l’immédiateté et l’émotion brutale.

Pourtant, j’ai longtemps hésité. Nos Ballades, qui a connu une première version autoproduite en 2006, avait tout l’air de l’album neutre, sans vraiment de saveur et qui n’a aucune personnalité. Une écoute au casque permet de relativiser un peu les choses. Nos Ballades n’est sans doute pas le chef d’œuvre de ces dernières années mais il mérite un peu d’indulgence. Le groupe a quelques bonnes idées dans sa besace et a tout de même le sens de la mélodie. Clairement un disque d’été, Nos Ballades peut aussi très bien s’écouter à l’ombre d’un arbre qui vous protège d’une chaleur pesante mais portée par une brise légère. Peppermoon n’est sans doute pas, on l’aura vite compris, le groupe le plus originale qui soit mais dans cette exploration classique, il se défend de manière assez honorable. S’ils sont capables d’écrire des morceaux comme Le Thé ou Pour L’instant, on peut être prêt à leur accorder plus qu’une chance.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 28-07-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/peppermoon

?>