.:.Chronique.:.

Pochette

A Perfect Circle

Thirteenth Step

[Virgin Records::2003]

|01 The Package|02 Weak And Powerless|03 The Noose|04 Blue|05 Vanishing|06 A Stranger|07 The Outsider|08 Crimes|09 The Nurse Who Loved Me|10 Pet|11 Lullaby|12 Gravity|

A vrai dire, on attendait pas de deuxième album d’A Perfect Circle... On pensait que Maynard Keenan retournerait vite à ses outils et que sans lui Billy Howerdel serait bien incapable de bricoler quoi que ce soit d’intéressant. Une idée totalement fausse car Howerdel est le principal compositeur du groupe et n’a pas attendu le chanteur de Tool pour faire parler de lui. De plus, le cercle parfait s’avère un moyen d’expression un peu plus mainstream pour Keenan sans qu’il ait besoin pour autant de faire de concession sur sa vision de la musique. Pour finir, le line up du groupe ressemble de plus en plus à une dream team avec les arrivées de James Iha (ex Smashing Pumpkins) à la guitare et de Twiggy Ramirez (ex Marylin Manson) à la basse !

Dès les premières notes, l’influence de Tool est évidente avec une ambiance longue à se mettre en place et la voix si particulière de son chanteur. Le titre d’ouverture lance le disque sur d’excellentes bases tout en ayant la pudeur de ne pas compromettre le reste. A Perfect Circle poursuit dans la voie de Mer De Nom tout en s’autorisant quelques petites récréations pop de haute volée (The Nurse Who Loved Me). Quelque part, A Thirteen Step ressemble au deuxième album parfait : il reprend les choses là où le Cercle les avaient laissées pour nous emmener un cran plus haut sans nous faire tourner en rond.

note : 7

par Zulyen, chronique publiée le 15-10-2003

A voir également :

http://www.aperfectcircle.com

http://www.virginrecords.com


En partenariat avec www.amazon.fr Acheter ce disque en ligne sur Amazon.fr

.:.Un autre regard.:.

Retour des déjà cultes A Perfect Circle pour leur deuxième album et le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils ont mit de l'eau dans leur vin! Après un magnifique et monumental "The package" aux accents Toolien en ouverture ou Maynard Keenan prouve toute l'étendue de son talent, entre rage et mélancolie et donne des frissons dans le dos, "Weak and powerless" "The noose" et "Blue" s'enchaînent dans un registre proche de celui auquel nous avions été habitué. A noter une basse nettement plus en avant que sur le précédent opus, ce qui amène beaucoup plus de groove aux compositions. Ensuite les choses se calment…l'étrange "Vanishing" ouvre les festivités et prépare le terrain pour un "A stranger" tout en harmonies ou les violons se font discret pour laisser tout le talent, toute l'émotion du charismatique chanteur de Tool exploser. D'ailleurs il retrouve très vite de la voix pour "The outsider" qu'on croirait sorti d"Aenima". Mais cette fois c'est Josh Freese le jeune batteur surdoué du groupe qui se taille la part belle du gâteau, complètement déchaîné il transcende la chanson à lui tout seul. "Crimes" est certainement le point noir de cette album, entre interlude et musique bruitiste. On ne sait pas vraiment ou le combo a voulu en finir. Mais "The nurse who loved me" qui s'en suit est tout simplement merveilleux. Les violons sont de retour et effacent tout bonnement les guitares et des chants qu'on croirait venus d'une choral de sirènes accompagne Maynard dans un registre euphorique auquel il ne nous avait pas habitué mais dans lequel il excelle. La pièce maîtresse de cette album a n'en point douter. Réveil difficile avec le très métal "Pet" mais au riff principal ultra entêtant repris a la voix tout au long du glauque "Lullaby" pour finir sur un "Gravity" qui ne déroutera pas les fans du groupe... Bref pas vraiment de surprises pour ce nouvel album ou les chansons qui sortent du lot sont des chefs d’œuvres ; parmi le reste des excellentes compos. Les fans seront comblés, les novices charmés. A Perfect Circle se taille une vraie personnalité, ce n'est plus un side project mais un groupe a part entière ou Maynard Keenan prouve une fois de plus qu'il est certainement le meilleur chanteur de sa catégorie, voir de sa décennie...

note : 8

par Riket, chronique publiée le 15-10-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Fabien : avis du rédacteur
Claire : avis du rédacteur

?>