.:.Chronique.:.

Pochette

64 Dollar Question

s/t

[Paranoid Records / Anticraft::2008]

|01 The Basement|02 Horns Of Plenty|03 Ricochet|04 Big Guns|05 Shoot The Shit |06 The Straight & Narrow|07 Exorcise It|08 Blood Sugar|09 Wet Rag|10 King Is Dead|

Sur l’échiquier du rock francophone Caen n’est pas la ville qui détient la meilleure place. Enfin on en entend nettement moins parler. Les 64 Dollar Question, s’ils continuent sur la lancée de ce premier album, devraient sortir de l’ornière dans laquelle ils se trouvent. Inspiré par un emo-rock puissant à l’américaine le quatuor s’en sort à plus forte raison qu’il fait preuve d’une belle capacité à écrire des morceaux aguichants et qui sont défendus au forceps. Tout au long de l’album 64 Dollar Question ne fléchit pas et n’est sujet à aucun atermoiement. Sans avoir de caractère réellement novateur les caennais produisent un album honnête, volontariste et marqué par de beaux moments de bravoure. Cependant, il n’y a rien de vraiment bien neuf dans ce que nous propose 64 Dollar Question. Il ne faut pas aller dans bien loin dans ce disque pour comprendre qu’il répond à de nombreux codes et que le groupe, même s’il à un côté jouissif, ne se démarque pas forcément de ses concurrents. Nous restons dans des formes assez classiques, sans que n’apporte quoi que ce soit si ce n’est un plaisir évident devant un savoir faire qui l’est tout autant.

Il n’est pas évident de se placer avec ce disque. On est partagé entre deux sentiments. Entre le fait que ce disque est plutôt bien senti et le fait qu’on ne se fait pas trop d’illusion sur le groupe on se demande ce peut bien prévaloir. Dans ces cas là, il ne faut pas trop avoir de scrupules et se rabattre sur la première option en se disant que le groupe a sans doute les moyens d’évoluer et de s’affranchir des étiquettes pour passer au stade supérieur. 64 Dollar Question a toutes les cartes entre ses mains. A lui, à présent, de ne pas les gâcher en les employant dans des impasses artistiques qui les feraient retomber dans le pire des anonymats. Nous prenons donc rendez vous avec les caennais car ce premier disque prometteur ne saurait être sans successeur.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 06-07-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/64dollarquestion

?>