.:.Chronique.:.

Pochette

De Kift

Hoofdkaas

[Range Ta Chambre::2008]

|01 Knoeck|02 Beguine|03 Record|04 Sherry|05 Eeuwige Bewonderaar|06 Vleesmolen|07 De Rivier|08 Portiek|09 Zilverstuk|10 Locomotief|11 Alleenstaande Ledematen|12 Toen|13 Heisa-Ho|14 Hoofdkaas|

20 ans que De Kift existe. 20 ans que je passe désespérement à côté. Cette fois-ci, c’était promis. Il m’était interdit de faire l’impasse sur un groupe qui a silloné toutes les scènes du monde en délivrant une musique habité et ancré dans une tradition littéraire que peu de formations osent aborder. Issus de la scène punk Hollandaise, De Kift s’est rapidement orienté vers des horizons plus variés proches du folk et de la pop sans pour autant perdre de vue l’esprit libertaire du punk. De Kift a également beaucoup puisé dans la littérature contemporaine pour enrichir leur univers sonore. Ainsi se sont-ils largement inspiré (ou mis en musique) des textes d’écrivains comme Gogol, Pouchkine, Remarque, Borchert ou Blok. Touche à tout, ils ont également approché le théâtre et le cinéma mais toujours en rapport avec leur musique. Hoofdkaas, qui signifie « fromage de tête », est leur huitième album et celui-ci montre que De Kift est toujours pertinent dans ses choix. Après vingt années de carrière on aurait pu s’attendre à voir une formation bercée par le consensuel. Il n’en est rien. On découvre un groupe, certes, plein d’expérience et à qui on ne la fait pas mais qui délivre des instants de vie parfaitement touchant. Quelque part ils me rappellent un type comme Pascal Comelade pour ce côté franchement bohème, mélancolique et qui donne l’impression d’un bricolage permanent.

Je ne saurai comparer ce disque avec les précédents et lui donner une valeur particulière en le plaçant dans une hiérarchie discographique. Ce n’est sans doute pas le plus important. Alors qu’on les classe un peu rapidement dans les groupes à fanfares (comprenez de musique festive), De Kift est certainement un peu plus que cela. Ils ont conscience de cette étiquette et l’acceptent volontiers. Pour Hoofdkaas ils définissent eux-mêmes son concept comme « un mix bariolé de chansons à boir et à manger, tarte au vin et à la bière ». Il est évident que sur ce genre d’affirmation on pourrait bien tirer des conclusions hâtives. Finalement, De Kift est plus un groupe qui célèbre la vie, les relations entre amis et pour ce faire usent d’une musique chaleureuse, souvent émotive mais qui échappent largement aux clichés véhiculés par les formations avec qui on essaye d’associer De Kift. Si le néerlandais ne vous rebute pas, De Kift vous ouvre les bras et vous n’y perdrez certainement pas au change. Dans ce mélange d’esprit punk-roc k, de pop-folk et d’ambiances bohêmes il n’y a sans doute pas mieux.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 27-06-2009

A voir également :

http://www.dekift.fr

?>