.:.Chronique.:.

Pochette

Figueras/Toop/Burwell

Cholagogues

[Schoolmap::2009]

Enregistré il y a de cela un peu plus de trente deux ans, Cholagogues avait disparu de la circulation depuis fort longtemps. C’est le label Schoolmap qui réédite cette expérience inédite menée par Nestor Figueras, David Toop et Paul Burwell qu’on ne présente plus si on est un tant soit peu adepte des musiques improvisées et expérimentales. Cholagogues est, en fait, un long morceau de quarante et une minutes issu d’une performance qui eu lieu à Londres à l’Action Space en novembre 1976. Utilisant principalement des instruments à vents, des percussions (qui peuvent prendre la forme de percussion corporelles initiées par Nestor Figueras) et des voix. Enregistré dans des conditions un peu spartiate, la re-masterisation due par Toop lui-même et Dave Hunt rend grâce à un disque qui est devenu culte de par sa rareté et la profondeur de la performance. Il faut dire que les trois hommes ont réalisé ici ce qu’ils font de mieux, c'est-à-dire une musique improvisée ancrée dans un minimalisme expérimental et abstrait. En soit, Cholagogues est sans doute un album satisfaisant mais on regrette de ne pas avoir des images de l’évènement. Ce n’est pas un reproche mais il aurait été intéressant de voir se mouvoir Nestor Figueras et interagir avec ses deux camarades.

Pour autant si Cholagogues attire l’intérêt des initiés il n’en sera sans doute pas de même pour un plus large public. Chez Schoolmap on en a certainement conscience puisque cette réédition n’a été tirée qu’à 500 exemplaires. C’est donc bien un auditoire averti qui est visé. A vrai dire il ne peut en être autrement tant Cholagogues se révèle difficile d’accès. Sur le principe ce disque est plein de rebondissements et s’éloigne des figures imposées. Ici les musiciens semblent se répondre et se rejoignent à la manière d’un cadavre exquis pour, finalement, ne former qu’une seule entité. Sur les quarante et une minutes que dure l’album, le trio s’est efforcé de faire évoluer les formes sonores au gré des instruments utilisés et de l’osmose créé autour des musiciens à un instant donné. Enfin il faut également remettre Cholagogues dans le contexte de l’époque. Disque hautement improbable à l’heure de l’explosion punk, Cholagogues a certainement généré quelques vocations dans la branche des musiques expérimentales et même au-delà.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 17-06-2009

A voir également :

http://www.schoolmap-records.com

?>