.:.Chronique.:.

Pochette

Revolver

Music For A While

[Delabel::2009]

|01 Birds In Dm|02 Leave Me Alone|03 Balulalow|04 Back To You|05 Untitled #1|06 Do You Have A Gun ?|07 Luke, Mike & John|08 A Song She Wrote|09 You Drove Me Home|10 Get Around Town|11 Untitled #2|12 It's Alright|

Dans une interview récente qu’il nous accordé, François-Régis Croisier aka St.Augustine redoutait que la sur-médiatisation du renouveau folk risquait de le transformer en « nouveau easy listening » qui finit par pousser les major à signer des fadasseries genre Yodelice. Rude constat mais inévitable. Chez Delabel, sous branche d’EMI, on n’a pas pu résister à la tentation. Cependant le label n’est pas allé chercher un groupe les yeux fermés et ne s’est pas risqué non plus à prendre des artistes trop borderline. Revolver est donc un bon compromis. Ce trio parisien qui a choisi son nom par rapport aux Beatles (d’ailleurs la pochette de l’album est également assez significative) a toutes les armes pour plaire au plus grand nombre. Leur pop folk est séduisante, bien tournée et interprété avec un professionnalisme confondant. Il faut dire que les trois amis sont des musiciens accomplis qui connaissent leur anthologie de la pop sur le bout des doigts et amène une maitrise classique (surtout grâce à Ambroise Willaume et Jérémie Arcache qui en ont la formation et qui laissent planer sur ce disque l’ombre de Purcell). Le tout donne un premier album bucolique et sans complexes qui atteint par moment une certaine félicité prompte à défaire tous les préjugés.

Cependant le côté un peu trop propre et trop gentil de Music For A While risque de rebuter les puristes. De la « folk de petit bourgeois en pull jacquard » a pour habitude de dire un de mes camarades. A l’évidence les membres de Revolver n’ont pas la rebelle attitude et on les imagine mal à casser des guitares sur scène. Mais là n’est pas vraiment le propos. Revolver revendique l’héritage, en plus de celui des Beatles, d’Elliot Smith, de Giant Sand, des Kinks ou de Bob Dylan. Musique impeccable pour références impeccables. C’est presque suspect. Une raison suffisante pour mon ami gouailleur pour leur lancer des pierres à ces « hippies du dimanche ». Trêve de plaisanterie. Music For A While ne mérite certainement pas le mépris. Le groupe profite certainement d’une dynamique mais force est de constater qu’ils ne sont pas les plus manchots dans cet exercice même s’ils s’abaissent parfois à quelques facilités (Leave Me Alone). Music For A While est un premier jet plutôt encourageant et porté par des chansons solides. A suivre, donc.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 11-06-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/popdechambre

?>