.:.Chronique.:.

Pochette

Fischerspooner

Entertainment

[Lo Recordings::2009]

|01 The Best Revenge|02 We Are Electric|03 Money Can't Dance|04 In A Modern World|05 Supply & Demand|06 Amuse Bouche|07 Infidels Of The World Unite|08 Door Train Home|09 Danse En France|10 To The Moon|

Avec ce nouvel album de Fischerspooner nous apprenons au moins deux choses. La première est que le duo mené par Warren Fischer et Casey Spooner n’a pas encore abandonné sa fibre 80’s. La seconde est que le virage entamé par Odyssey est ici poursuivi, ce qui enterre définitivement les élans électro-clash de #1. Cependant on peut se poser quelques questions. Fischerspooner a-t-il encore quelque chose à nous montrer tant leur deux premiers albums semblaient avoir tout dit ? Ont-ils encore la capacité de se réinventer ? Le tournant pop opéré par Odyssey semble être devenu la voie suivi par le duo. Avec Entertainment Fischerspooner ne surprend pas vraiment mais ils gardent tout de même une formidable une relation privilégiée avec les fondamentaux de l’électro-pop. En soit Fischerspooner est toujours capable de vous sortir des chansons imparables. Sur ce point Entertainment commence plutôt bien, enchaînant les hits songs comme ils ont su le faire par le passé. Hélas, Entertainment tombe peu à peu dans l’anecdotique et le secondaire montrant toutes les limites des deux hommes.

Avec ce disque nous sommes sur du 50-50. L’album est même divisé en deux partie bien distincte. Une première qui sert vraiment d’accroche avec les meilleurs et les plus dansant morceaux du disque. Une deuxième où l’on constate que la qualité des titres s’étiolent peu à peu sans que cela devienne complètement mauvais pour autant. Fischerspooner limite la casse, si vraiment casse il y a. Nos deux compères donnent presque l’impression de faire du remplissage. Ou alors c’est juste que l’inspiration peine à se renouveler chez eux sur la longueur. Entertainement reste, par conséquent, un album correct, avec ses hauts et ses bas. Ce qui est le plus dommageable dans l’affaire c’est que Fischerspooner devient une formation ordinaire qui, par intermittence, est dans la mesure d’avoir du génie. Ce troisième album n’est sans doute pas ce qu’on avait espérer d’eux mais rien ne permet de dire non plus que c’est la déchéance totale. Entertainement n’est peut-être qu’une étape dans laquelle existe quelques trous d’air. Espérons le en tout cas.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 06-06-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/fischerspooner

?>