.:.Chronique.:.

Pochette

Yppah

They Know What Ghost Know

[Ninja Tune::2009]

|01 Son Saves The Rest |02 Gumball Machine Weekend |03 Playing With Fireworks |04 Shutter Speed |05 The Moon Scene |06 They Know What Ghost Know |07 City Glow |08 Sun Flower Sun Kissed |09 The Tingling |10 Bobbie Joe Wilson |11 A Parking Lot Carnival |12 Southern Sky Tells All |

Après le déjà très réussi You Are Beautiful At All Times il nous tardait d’avoir des nouvelles de Joe Corrales Junior aka Yppah. Dans un mélange de trip-hop, d’IDM et de downtempo Yppah avait réussi à convaincre alors qu’on n’attendait pas forcément grand-chose de sa part. En tout cas il a permis de renforcer l’image de Ninja Tune qui subit peu à peu la désaffection de quelques uns de ses plus anciens supporters. On dit le label fatigué et plus vraiment au fait de ce qui se fait de mieux. Il est certain que Ninja Tune a vu passer son âge d’or et qu’il vit sur ses acquis. Cependant si il n’a plus l’aura d’antan, la structure sort toujours des disques délectables qui le maintienne à un très bon niveau. Quand bien même on peut regretter la présence dans son catalogue d’albums peu recommandables, comme le dernier de The Qemists, la grande majorité des albums qui sortent prouvent que le label n’a rien perdu de sa vivacité. Ainsi la nouvelle galette de Yppah s’inscrit-elle dans la bonne santé de Ninja Tune. Enfonçant le clou et donnant plus de force à sa musique, Yppah donne plus de présence aux sonorités rock et hip hop à They Know What Ghost Know que ce que You Are Beautiful At All Times. Ainsi, ce nouvel album donne l’impression d’une plus grande ouverture, d’une approche décomplexée qui mêle des influences diverses dont l’alchimie est éclatante.

Yppah a, par contre, laissé cette fois-ci de côté tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à des formes downtempo ou une IDM trop complexe. They Know What Ghost Know est plus rentre dedans, sans doute plus facile d’accès et favorisant clairement un niveau sonore plus volumineux. Musicalement et émotionnellement, ce nouvel opus n’est peut-être pas supérieur à son prédécesseur mais les deux albums sont, on l’a vu, fondamentalement différents. Plutôt que de rééditer le même genre de performance, Yppah a préféré évoluer et explorer de nouvelles pistes de travail. Même si They Know What Ghost Know n’est pas un disque spécialement étonnant il reste jouissif et bien construit, mais une construction qui n’a rien de linéaire. En effet, avec ce qu’il nous présente ici Yppah est souvent plus proche des artificiers krautrock que n’importe quel autre artiste de musique électronique. Joe Corrales nous démontre donc toute l’étendue de ses capacités et celles-ci semblent n'avoir pas encore montré leurs limites.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 21-05-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/yppah

?>