.:.Chronique.:.

Pochette

Constantines, The

Shine a light

[Sub Pop::2003]

Hot Hot Heat sont fans, Pitchforkmedia en ont fait leurs chouchoux de l’été…

Et pourtant, on peut parler de déception. Tout simplement car ce disque n’atteint peut être pas les sommets plus d’une fois décrits par les confrères. Relativisons, il faut avouer que les Canadiens ont un son, qu’ils martyrisent leurs guitares comme des malades, et qu’ils ont une facilité certaine à trouver des mélodies potables. A l’instant où le rock explose de nouveau, il est facile de tenter de lancer tous ces groupes appartenant à la scène indépendante.

Art Rock. Parfois à 100 à l’heure, parfois mid tempos, les Constantines savent alterner leur jeu, leurs ambiances, c’est bien mais cela ne fait pas tout. Si ces mélodies sont bien agencées, elles sont parfois trop difficiles à aimer. Et puis il faut se faire à cette voix fatiguée, qui a peut être déjà bien vécu.

La déception vient surtout du fait que le disque a été acclamé sur plusieurs sites assez sérieux et le premier album des Constantines sur le légendaire label Sub Pop reste donc tout de même une réussite.

note : 6.5

par dorian, chronique publiée le 15-10-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Thomas F. : avis du rédacteur

?>