.:.Chronique.:.

Pochette

Lazarus, Damian

Smoke The Monster Out

[Get Physical::2009]

|01 Smoke The Monster Out|02 Moment|03 Memory Box|04 King Of Fools|05 Come And Play|06 Diamond In The Dark|07 Cold Lizards|08 Neverending|09 Lullabies|10 Spinnin'|11 Bloop Bleep|12 It's Raining Today|13 After Rave Delight|

Plus connu pour ses mixes, ses qualités de DJ et pour son label (Crosstown Rebels), Damian Lazarus a franchit le pas. Smoke The Monster Out est le premier album constitué de morceaux originaux (sauf si on fait abstraction de la reprise de It’s Raining Today de Scott Walker) composés par Damian Lazarus. Un vrai album, quoi ! Mieux, le bonhomme se risque à pousser de la voix sur bon nombre des titres et s’est attiré les services des jumelles de Taxi Taxi pour, là aussi, des passages vocaux de toute beauté. Album disparate, Smoke The Monster Out prend ses racines à différents endroits. Lazarus a eu ce désir, un peu casse gueule, d’offrir un disque très hétérogène. En effet, il est difficile de dire que les morceaux se ressemblent. On passe allègrement d’un format ambiant à une musique club en passant par de l’électro-pop ou des ballades acoustiques hybrides sans sourciller le moins du monde. Cependant, Damian Lazarus n’est pas un tâcheron de bas étage et n’importe qui d’autre que lui se serait lamentablement planté. Le résultat est donc assez étonnant car quel que soit le genre qu’il décide d’aborder, le britannique se sent comme un poisson dans l’eau et évite les pièges avec dextérité et souplesse.

Tout n’est peut-être pas parfait dans Smoke The Monster Out mais l’intention est là. La grande satisfaction réside dans les apparitions pleins de grâce des sœurs Berhan qui, par quatre fois (Moment, Come And Play, Spinnin’, It’s Raining Today), offrent une leçon de pureté qui met magnifiquement en valeur la musique de Damian Lazarus. En tout cas cela donne envie d’en savoir plus sur Taxi Taxi. Mais ne nous égarons pas. Le sujet principal est tout de même l’auteur de Smoke The Monster Out et celui-ci convainc au-delà de tout ce qu’on pouvait espérer. Etre un cador dans le mix est une chose, l’être en tant que compositeur et interprète en est une autre. Le passage de l’un à l’autre est souvent le témoin de grosses désillusions. Ici, c’est bien l’inverse qui se passe. Chaque morceau apporte son lot de surprises avec des moments de volupté contrastés par de réels instants communicatifs et dansants. A tous points de vue Smoke The Monster Out est une réussite qui donne un nouveau statut à Damian Lazarus. Il n’est plus qu’un simple DJ. Il vient tout juste d’accéder au stade supérieur.

Damian Lazarus - Neverending from David Terranova on Vimeo.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 15-05-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/damianlazarus

?>