.:.Chronique.:.

Pochette

Recloose

Perfect Timing

[Sonar Kollektiv::2008]

Depuis sa rencontre avec Carl Craig la vie de Matthew Chicoine n'a sans doute plus été la même. Dès lors, il n'arrête plus. De nombreux maxis et ep, ainsi que deux albums, remplissent une discographie qui n'a connue que très peu de temps morts en dix ans. Si Carl Craig lui a bien mis le pied à l'étriller en sortant ses premiers essais sur son label Planet E, Recloose a suivi un beau parcours qu'on pourrait facilement qualifier d'exemplaire. Pour autant cela n'est certainement pas suffisant pour lui accorder un blanc seing pour chacune de ses publications. C'est pour cette raison que Perfect Timing ne fera l'objet d'aucune indulgence. Car malgré tous les efforts passés ce disque n'est pas à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre de lui. Au mieux Perfect Timing reste tout à fait correct mais sans déclencher outre mesure l'enthousiasme. Ancré dans une optique électro-funk Matthew Chicoine peut se montrer convaincant mais on éprouve de la peine à se passionner pour un disque qui se révèle un peu trop maniéré. Sans doute a t-il voulu trop bien faire. Mais à trop vouloir bien faire on perd en authenticité. Ainsi, et quoi qu'il arrive ici, nous avons l'impression que cela sonne parfois un peu faux, trop propre et, en somme, pas très surprenant dans l'ensemble.

Perfect Timing est donc une déception, non pas qu'il soit globalement mauvais mais les bonnes idées se noient le plus souvent dans le conventionnel. Le seul côté amusant de l'album c'est cette petite idée d'avoir formaté les morceaux de telle manière à ce que chacun d'entre eux aient la même durée (trois minutes quarante cinq secondes exactement). Ce qui, en soit, explique aussi le titre Perfect Timing. Avouons-le, c'est un peu mince. Erreur de parcours ou fin de cycle, on a le choix mais en aucun cas on mettra ce disque à l'actif de Recloose comme l'un de ses musts. Les features (Rachel Frasier, Tyna, Joe Dukie...) auront eu beau jeu de bien faire mais c'est définitivement un sentiment d'ennui relatif qui remporte la palme. Et haut la main.

note : 5

par Fabien, chronique publiée le 09-04-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/mattchicoine

?>