.:.Chronique.:.

Pochette

Till The Old World's Blown Up And A New One Is Created

s/t

[Mosz::2008]

|01 Till The Old World's Blown Up And A New One Is Created (cd1)|02 Tau (cd2)|03 Jets|04 Me Son|

Prenez trois Autrichiens issus de la scène de la musique expérimentale, qu’elle soit électronique ou pas, choisissez les soigneusement, mettez les en commun pour un projet somme toute assez banal (c'est-à-dire l’enregistrement d’un disque) et vous obtiendrez un album, certes complexe et difficile d’accès, mais qui n’aura rien de commun avec les essais avortés de bien des bidouilleurs électronique. Pourtant, même avec des personnalités comme Christian Fennesz, Martin Brandlmayr et Werner Dafeldecker, la garantie d’avoir une oeuvre de qualité n’était pas automatique surtout quand on connaît tout le processus qui a permis la création de ce disque à la très sobre pochette. Le principe est de travailler sur des morceaux improvisés par le trio. Trois d’entre eux ont été retenus et retravaillés séparément par chacun des membres avec tout le recul nécessaire. Une fois réalisées, ces nouvelles moutures sont mises en commun pour recréer une seule et unique pièce. Ainsi cet album comporte-t-il deux disques. Le premier contient le morceau final, une longue introspection abstraite où les instruments à cordes rencontrent les traitements électroniques avec délicatesse et subtilité. Avec une belle application Till The Old World’s Blown Up And… développe une dimension minimaliste dont la précision de chaque son est assez symptomatique de ce que l’on connaissait déjà des trois personnages. Le deuxième disque est, par conséquent, la réunion des trois titres qui ont servi de matrice à Till The Old… . Là encore on retrouve les recettes habituelles des Autrichiens : field recordings, ambiances brumeuses, maîtrise instrumentale et univers sonore tourné vers les espaces polaires.

Chacun l’aura compris, ici il n’est aucunement question de chambouler les habitudes mais plutôt de démontrer leurs capacités à se réinventer, créer de nouveaux terrains de jeux à partir d’une musique qu’ils ont eux même conçue. De ce point de vue on peut même dire que cet album est un cas d’école. Till The Old… dose parfaitement les compétences de chacun. Une vraie collaboration en somme où personne ne semble prendre le dessus sur quiconque. Une véritable symbiose s’est installée au sein du trio laissant une grande part aux épanchements organiques. Certes Till The Old… ne révèle pas vraiment de grandes surprises, on aura même le sentiment d’avoir entendu tout cela à plusieurs reprises, mais cela reste suffisamment convaincant pour qu’on se laisse porter pour s’éloigner au plus loin des affres de l’ennui.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 05-04-2009

A voir également :

http://www.mosz.org

?>