.:.Chronique.:.

Pochette

Color Cassette

Forever Sparrow

[Autres Directions In Music::2009]

|01 Black Nest Waters|02 Once Upon A Timid Willow|03 Fabel Cinder|04 Lost At Least At Last|05 Angels In Ashes|06 Little Yellow Light|07 Small Town Smoker|08 Glass Ghosts|09 Forever Sparrow|10 Ballad For A Yelle Bastard Bird|11 La Fin Du Monde|

D'un projet solitaire Color Cassette est devenu, un peu par la force des choses, un groupe multiforme dont la colonne vertébrale est composée de Jason Corder (Off The Sky) et Lendin Hopes ( Set In Sand). Si le duo est maître du destin de Color Cassette, de nombreux autres musiciens sont venus apporter leur pierre à l'édifice. Présenté comme un album concept, Forever Sparrow raconte l'histoire d'un enfant parti pour ne plus jamais revenir alors qu'il s'est métamorphosé en oiseau. L'idée de départ vaut ce qu'elle vaut mais elle est parfaitement mise en valeur ici. Sans réaliser de grandes prouesses techniques, Color Cassette déploie tout un arsenal d'une indie-pop sensible enveloppé de textures électroniques abstraites et voyageuses. Leur credo est simple. Il s'agit ici de créer une musique rêveuse, alambiquée, tout en finesse et en faisant preuve d'une qualité d'écriture qui dépasse le simple classicisme. Il apparaît évident que Color Cassette ne fait pas partie de ces performeurs qui cherchent l'exploit technique. Tout au contraire, le groupe est plutôt un créateur d'ambiance, jouant sur l'intemporel et l'introspectif. A ce jeu là, beaucoup s'y sont essayé et tous n'ont pas été forcément convaincants. Color Cassette réussit à l'être au delà du raisonnable.

Disque fragile, Forever Sparrow dégage tout un imaginaire qui sied à merveille à l'histoire que Color Cassette raconte durant toute sa longueur. Au vu du concept de l'album il serait tentant de le comparer à l'univers de Lewis Carroll. Cependant, Forever Sparrow n'a pas trop ce côté surréaliste et tortueux. Si point commun il doit y avoir c'est sans doute sur le caractère un peu féérique du disque. De même Carroll pratiquait beaucoup le non-sens dans son oeuvre alors que, pour Color Cassette, cela ressemble plus à une quête de sens. On semble y chercher des réponses à des questions purement existentielles dans un environnement où la réalité à des contours flous et difficilement palpables. Color Cassette réalise ici un album tout simplement magique, subtil et parvient à se démarquer clairement avec ses petites mélodies mélancoliques et oniriques. Forever Sparrow se vit comme un songe éveillé et il ne peut être compris autrement si on a pas cet état d'esprit. Laissez vagabonder votre imagination.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 01-04-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/colorcassette

?>