.:.Chronique.:.

Pochette

Qemists, The

Join The Q

[Ninja Tune::2009]

|01 Stompbox|02 Lost Weekend|03 On The Run|04 Dem Na Like Me|05 S.W.A.G. (intro)|06 S.W.A.G.|07 Drop Audio|08 When Ur Lonely|09 Soundface|10 Got One Life|11 The Perfect High|

Ahem...Comment dire ? A la base j'ai un profond respect pour tout ce qu'a pu apporter le label Ninja Tune. Mais là, il faut avouer que je suis un peu gêné. Ce disque est d'ailleurs une grosse interrogation. La première chose qui nous vient à l'esprit est de se demander ce que peut bien faire The Qemists au sein de Ninja Tune. Pour un disque qui est sensé allumer des incendies, l'envie la plus immédiate est de les éteindre le plus rapidement possible tellement on sent l'overdose poindre son nez. Avec une ossature basée sur une drum'n'bass puissante The Qemists a cru bon d'en rajouter en intégrant des sonorités hip-hop, métal cheap, électro ou dancehall provoquant un embouteillage monstre nous mettant très rapidement à genoux. Le plus désolant c'est ce défilé de guests qui sont venus se compromettre dans ce disque shooté au speed tel Mike Patton, Wiley ou encore Zoe Devlin Love (Alabama 3). «Les Qemists c'est du très lourd», nous dit-on. Je confirme. Ca l'est même un peu trop. Pourtant, Join The Q suscite outre-manche une certaine adhésion. Une adhésion qui ne connaît vraiment pas d'équivalent chez nous. Sommes-nous en retard ? Ne comprenons-nous rien ? Ou, tout simplement, ne sommes-nous pas encore prêts à appréhender des groupes comme The Qemists ? Nos camarades britanniques aiment souvent, pour le pire et le meilleur, ce qui peut être outrancier. De nôtre côté cela passe un peu moins bien, au point qu'un album comme Join The Q ne peut que déclencher un rejet quasi viscéral. Ainsi, The Qemists auront beau se démener jusqu'à risquer la crise d'apoplexie, leur disque ne fera que me donner l'impression de manger un hamburger trop gras alors que je peux aisément allez dans un petit restaurant bien plus sympathique. The Qemists fait dans la surenchère et du coup, Join The Q ne mérite même pas une seconde écoute.

note : 2

par Fabien, chronique publiée le 30-03-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/qemists

?>