.:.Chronique.:.

Pochette

Hayden

In Field & Town

[Affairs Of The Heart::2008]

|01 In Field & Town|02 More Than Alive|03 The Van Song|04 Worthy Of Our Esteem|05 Damn This Feeling|06 Did I Wake Up Beside You ?|07 Weight Of The World|08 Where And When|09 Lonely Security Guard|10 The Hardest Part|11 Barely Friends|

Hayden a t-il encore quelque chose à dire ou à prouver ? Après quatre années de silence et malgré une apparition en 2007 dans une bien belle compilation (Folk Music For The End Of The World), ce retour de Paul Hayden Desser est-il vraiment pertinent ? C'est bien la question qui s'est posée lors des premières écoutes de ce nouvel album. L'oeuvre de Hayden a toujours eu quelque chose de sincère comme si on ne pouvait lui reprocher de n'avoir jamais été autre chose qu'un artiste à l'aura un peu plus pâle que celle de certains de ses contemporains. Bien sûr, il est peut-être injuste de voir en lui un second couteau dont les moments de bravoure n'ont suscité qu'un écho limité mais il faut se rendre à l'évidence. Hayden, dans cette veine néo-folk, n'atteindra jamais la grâce d'un Will Oldham ou d'un Bill Callahan. Pas assez torturé, trop propre sur lui, inspiration trop aléatoire, les disques de Hayden n'ont jamais dépassé la mention bien. Voilà, Hayden fait de bons albums mais cela s'arrête là et In Field & Town reste dans cette catégorie un peu bâtarde qui fait de lui un essai à l'envergure mesurée.

Là est donc toute la difficulté. Comment encore trouver de l'intérêt à Hayden quand on sait qu'il peine à dépasser ce qu'il sait déjà faire, ce qu'il nous a déjà montré à maintes reprises ? Ce n'est pas la passion qui l'emporte ici mais une sorte de lassitude par rapport à une musique qui a déjà produit ses effets et qui, à présent, ne fait plus office que de placebo. On pourrait presque croire Hayden en bout de course et même si on nous dit que le bonhomme s'est inspiré de Neil Young pour cet album (ce qui peut parfaitement s'entendre sur un morceau comme Did I Wake Up Beside You ?) cela ne change pas grand chose à l'affaire. On reste le cul entre deux chaises et la technique impeccable du Canadien ne saurait véritablement inverser la situation. On nous dit également que Hayden est largement sous-estimé. C'est possible mais ce qu'il serait bien, ce serait de mesurer son talent à sa juste valeur et ne pas le mettre plus haut qu'il ne le devrait. Je ne dis pas détenir la vérité quant à ma vision de ce qu'il fait. Cependant un disque comme In Field & Town ne me conforte pas dans l'idée de l'artiste maudit, incompris de tous.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 29-03-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/hayden

?>