.:.Chronique.:.

Pochette

Lottergirls

Right On

[Terranova Records / Ministry Of Sound::2008]

Il y a des disques, comme celui-ci, qui ne sont attendus par personne. Dire qu'on se fout de l'association entre Princess Superstar alias Concetta Kirschner, &Me et Fetish (déjà rencontré au sein de Terranova) est sans doute exagéré. Right On nous tombe comme ça entre les mains sans qu'on ait vraiment rien exigé. Au moins il excite la curiosité puisque la première chose que l'on se demande c'est ce que peut donner une telle collaboration. C'est du quitte ou double mais on se risque quand même en se promettant de ne rien regretter. Le moins que l'on puisse dire est que ce disque électro-pop-rock punchy ne se prend pas spécialement au sérieux. En aucun cas il se préoccupe d'être un exemple de droiture ou tenter de conceptualiser sa musique. Lottergirls est dans une autre optique. Pas de messages sous-jacents ici, si ce n'est de ne pas se laisser entourlouper par le “système” et de prendre le plaisir là où il se trouve. En somme, Right On est un album on ne peut plus hédoniste. Toutes autres considérations seraient pour le moins farfelues. Ce qui ne veut pas dire que Lottergirls fait du n'importe quoi en laissant libre court à ses idées les plus tordues.

A partir du moment où le groupe s'est trouvé une identité sonore il n'a fait que la répliquer tout au long du disque. Un peu facile pourrait-on dire mais la formation a su se rendre séduisante. Utilisant efficacement une ligne de basse lourde et sensuelle ils y ont accolé tout un savoir-faire pop qui a déjà pu prouver ailleurs ses qualités. Sans temps mort, Lottergirls enchaîne les morceaux comme des hymnes dancefloors qui seraient passés lors de ces soirées où la fatigue est une inconnue. Après qu'on juge Right On utile ou pas, cela doit être le dernier de nos soucis. Ca crane certainement beaucoup, c'est sans doute un peu arrogant à la longue mais cela a l'avantage de n'avoir aucune arrière-pensée. En apparence cela pourrait être le disque de la réflexion zéro mais il n'en est rien. C'est juste un bon kick-ass, bien placé qui ne fera pas que des heureux. Mais c'est le lot de tous ces disques dansants qui ont toujours emmerdé les culs-serrés. C'est toujours ça de gagné.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 24-03-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/lottergirls

?>