.:.Chronique.:.

Pochette

Downliners Sekt

The Saltire Wave

[Auto-production::2008]

Depuis quelques temps déjà Downliners Sekt nous propose sa musique sous Creative Commons. Le choix est toujours particulièrement risqué mais jamais pris à la légère. Il serait également de bon ton de ne pas les prendre comme des seconds couteaux incapables de se faire signer sur le plus petit label indie. Entre électro-rock, post-rock et intonations noisy, Downliners Sekt s'offre une direction un peu plus large que celle abordée par Statement Of Purpose. S'appliquant à une certaine flamboyance, le groupe semble habité par une sorte de feu sacré qui le pousserait dans ses derniers retranchements, l'obligeant ainsi à s'écarter de tout consensus. The Saltire Wave est, en ce sens, un disque peu banal qui se risque à toutes les débauches d'énergies. Pour autant ce deuxième véritable album (on met entre parenthèse la mixtape Still Engine) n'est pas le disque le plus ultra-radical qu'on ait entendu. Son intérêt réside autant dans sa richesse sonore qu'à la capacité du groupe à se renouveler. A aucun moment Downliners Sekt peut laisser le sentiment qu'il va s'installer dans une sorte de routine. On s'en rend vite compte, ces musiciens adorent les vents contraires et alternent, avec une bonne rigueur, les séquences apaisées, torturées et celles aux contours plus volumineux. Pour couronner le tout ils n'hésitent pas à combiner tout cela comme si ils cherchaient l'affrontement tout en restant dans une certaine cohérence.

The Saltire Wave peut apparaître un peu trop touffu mais les bonnes idées sont plutôt au rendez-vous. Techniquement irréprochable et vraiment au point artistiquement, ce disque prouve que la volonté du groupe d'être sous licence Creative Commons est un acte militant profond. Il ne serait pas étonnant que, pour eux, le mode traditionnel de diffusion de la musique soit aujourd'hui complètement obsolète et qu'il devrait redonner toute leur liberté aux artistes. Ainsi on retrouverait le goût du risque, une création plus fouillée, un cercle vertueux où l'élaboration artistique n'aurait plus qu'à s'affranchir des barrières érigées par le marché. On fera alors la nique à tous ces produits marketés, formatés et trop calibrés qui sont sensés satisfaire les gogos à l'oreille trop tolérante. The Saltire Wave est un peu l'expression de tout cela. Une musique libre portée par des musiciens qui n'ont décidément rien à perdre.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 19-03-2009

A voir également :

http://www.downliners-sekt.com

?>