.:.Chronique.:.

Pochette

Jarboe

Mahakali

[Season Of Mist::2008]

|01 Mahakali, Of Terrifying Countenance|02 And The Sky Which Once Was Filled With Light...|03 The House Of Void (Visceral Mix)|04 Transmogrification|05 From Afar, Upon The Back Of A Tiger|06 The Soul Continues (feat. Attila Csihar)|07 A Sea Of Blood And Hollow Screaming...|08 Overthrown (feat. Philip H.Anselmo)|09 Mouth Of Flames|10 Bornless|11 Ascend|12 Overthrown (Reprise) Jarboe Version|13 Kali Lamentation II|14 Mouth Of Flames (Demo Version)|15 Violence|16 Empty Mouth|



Quand Jarboe a rejoint Michael Gira au sein de Swans en 1985 se doutait-elle qu'elle allait devenir une icône dont l'aura n'a jamais faiblit jusqu'à aujourd'hui ? Avoir fait partie d'un groupe culte qui fascine toujours est une chose, pouvoir vivre avec et surmonter cette image tout en continuant d'avancer sans se renier en est une autre. Jarboe est parvenue à maintenir une certaine crédibilité, tout comme Michael Gira d'ailleurs. Sa longue discographie depuis la disparition des Swans parle pour elle. Son intégrité n'a jamais été remise en cause et même si ses albums sont d'une qualité inégale elle réussit à chaque fois à dégager une force charismatique qui impressionne au delà du raisonnable. Mahakali, son nouvel opus, en est, une fois de plus, l'éclatante démonstration. Album pesant et étiré, aux ambiances ésotériques et mystiques, il est l'expression des penchants ambivalents de la dame. Mahakali ou Maha Kali considéré comme «la force première de l'univers, la Mère Universelle, la Grande Déesse, la Destructrice». Une divinité originelle, mère de toute choses qui sait créer autant qu'elle peut anéantir. Jarboe s'approprie son image, se drapant dans un costume solennel, mystérieux et inquiétant. A ses côtés, ses zélés zélotes qui, pour certains, avaient déjà croisé sa route comme Phil Anselmo (Down, Pantera), Attila Csihar (Mayhem), Josh Graham (Neurosis), Vinnie Signorelli (Unsane, Swans) et Kevin Hufnagel (Dysrythmia). Tout ce beau monde accentuant cette impression de massivité.

Pourtant Mahakali n'est pas fait que d'un seul bloc. Il est certes imposant mais il possède des respirations nécessaires mais qui sont aussi à l'image de la personnalité de Maha Kali/Jarboe. Entre les épanchements psychédéliques, les expérimentations noises, les tentations dark-folk et une no-wave séminale, Jarboe et ses camarades exécutent une musique qui n'a décidément pas sa place dans le temporel. Elle dépasse le sens commun et se situe sur un pan de réalité qui n'est visiblement pas celui des misérables insectes que nous sommes. En simple spectateur nous assistons ici à la célébration d'une artiste qui fait, avec Mahakali, une démonstration de force mettant à contribution tous nos sens. Un peu comme son alter-ego Michael Gira, Jarboe a su évoluer dans le bon sens, savant jouer de leur propre personnage et créer une musique habitée et qui ne laisse pas de place aux imperfections. Jarboe est donc de retour, prosternez-vous.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 18-03-2009

A voir également :

http://www.season-of-mist.com

?>