.:.Chronique.:.

Pochette

Hi Red Center

Architectural Failures

[Natural Selection::2006]

Certes, ce disque est sorti il y a maintenant deux ans et ce n'est plus vraiment une nouveauté, mais étant donné que Hi Red Center, combo new-yorkais, est un camarade de label de Capillary Action, il me paraissait difficile de ne pas en parler. Certes, Hi Red Center n'est pas dans le même registre que la formation de Jonathan Pfeffer, mais l'intérêt qu'on peut leur porter est sans doute tout aussi important. Enfin, disons que Architectural Failures n'est certainement pas un album qu'on peut prendre à la légère. Là encore, nous avons affaire à un groupe qui brouille les pistes tout en se construisant une forte identité. Ici, vous croirez entendre du jazzcore, là de la no-wave, ailleurs des influences de musiques sérielles, le tout englobé par un bon fond d'indie-rock et de dissonances brutales. Dit comme cela, il n'est pas sûr qu'on arrive à se faire une idée globale de ce que fait Hi Red Center sans avoir entendu préalablement le disque. Ceci dit, le titre de l'album illustre sûrement plus ce que l'imaginaire des Américains a pu produire ici. Hi Red Center met en exergue tout ce qui peut être accidentel et nous ne sommes pas loin de penser qu'il y a une grande part d'improvisation dans le processus créatif du groupe.

Malgré ce côté chien fou dont les défauts deviennent subitement des qualités, Architectural Failures s'écoute d'une traite et on n'a même pas le temps de comprendre ce qui nous arrive quand celui-ci s'achève. Manifestement, pour assimiler l'équation Hi Red Center, un seul tour de piste n'est pas suffisant. Il faut dire que les retournements de situation sont assez nombreux et que sa richesse sonore remplit parfaitement l'espace tout en multpliant les nuances. En somme, Hi Red Center est déroutant et c'est son principal attrait. En véritable caméléon, le groupe s'adapte à toutes les situations et ne refuse aucunement la prise de risque. Rien de consensuel donc chez ce quatuor atypique. Même si Architectural Failures n'est pas toujours facile d'accès c'est toujours préférable à ces groupes dont l'originalité est en faillite. Au moins, Hi Red Center ne nous prend pas en traître. Tout est dans le titre, ce qui vaut bien un peu de curiosité.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 17-03-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/hiredcenter

?>