.:.Chronique.:.

Pochette

Diplo

Decent Work For Decent Pay / Collected Works Volume 1

[Big Dada::2009]

A force de faire des remixes à droite à gauche on est toujours tenté de sortir une compilation de ces dits remixes. Cependant, il y en a quand même dans le lot qui feraient de s'abstenir d'une telle entreprise. Ce n'est pas le cas de Diplo qui, depuis son premier album Florida, a souvent enchanté son monde, que ce soit au sein de son propre club Hollertronix, son label Mad Decent et, évidemment, ses remixes. Ici, si on trouve beaucoup de ces derniers, ce disque est plus un panorama de son travail réalisé depuis quatre ans qu'il soit personnel ou au service des autres. Un premier volume qui frappe déjà très fort. S'il était déjà connu des spécialistes c'est surtout ses efforts pour Santogold et M.I.A qui l'ont définitivement installé parmi les incontournables. Comme un cours de rattrapage cette sélection fait la part belle a quelques unes de ses plus belles compositions mais aussi à ses collaborations les plus marquantes. Ainsi on retrouve logiquement un remixe de M.I.A mais aussi ce qu'il a pu réaliser pour Bondo Do Role, CSS, Bloc Party, Hot Chip, Black Lips ou Spank Rock. Touche à tout génial, Diplo s'est révélé être en peu de temps l'un des meilleurs de sa génération.

Sans trop vouloir en faire des caisses pour ce disque (il ne faut pas exagérer, cela reste une compilation), il faut admettre que l'apport des productions de Diplo se fait lourdement sentir dans le monde musical. Il n'est certes pas le seul et il n'est pas encore un dieu vivant mais Decent Work... a cet avantage de démontrer qu'il est à l'aise quel que soit le style qu'il décide d'aborder et que, souvent, ses remixes ou son travail de production apportent beaucoup aux morceaux d'origines. Ceux qui ont eu à louer ses services, Santogold en tête, n'ont certainement pas eu à s'en plaindre. Une compilation, et c'est bien là son rôle, qui pousse fortement à s'intéresser de plus près aux disques mêmes de Diplo et ceux de son label. En tout cas il n'y a rien à jeter dans ce disque qui ne fait qu'enchaîner les réussites. Et il faut bien se rappeler que ce n'est que le premier volume et que rien qu'en pensant à ce que pourra bien contenir le second on sent la bave couler le long de notre menton.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 13-03-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/diplo

?>