.:.Chronique.:.

Pochette

Hell Demonio

Discography

[Wallace Records / Robotradio Records::2008]

On le sait, les groupes italiens sont, pour la plupart, méconnus en dehors de leur propres frontières. Et pourtant il y a un véritable vivier qui ne demande qu'à s'exporter. N'ayant que rarement leur place dans les médias traditionnels, seuls les webzines ont été en mesure de leur donner un tant soit peu d'exposition. Et encore, tout le monde ne joue pas le jeu, préférant être juste aussi hype que possible. Pourtant des groupes comme Hell Demonio, méritent certainement un peu plus qu'on s'intéresse à eux. Certains, dernièrement, ont fait cet effort avec honnêteté, qu'ils aient aimé ou non ce nouveau disque de la formation de Vérone. Hell Demonio est sans doute aujourd'hui plus visible et c'est tant mieux. Ce quatuor qui revendique des influences aussi variées que The Stooges, AC/DC, Germs, Jesus Lizard, Fugazi ou Rye Coalition, se place clairement dans un rock puissant, énergique, rapide et sans concessions. Ainsi Discography (un titre qui demeure dans la logique de Greatest Hits, leur premier ep) est-il mené tambour battant, laissant aucune place pour les tergiversations et les questions. Il n'y a pas de temps à perdre et Hell Demonio joue avec une telle conviction qu'ils en deviennent vite crédibles. Ajoutez à cela des compositions qui tiennent très bien la route, une production massive et des musiciens plutôt adroits et vous aurez ce sentiment que le groupe atteint largement ses objectifs.

Cependant, si Discography est un disque tout à fait jouissif il n'est pas forcément le plus original de tous. Sans doute un peu trop marqué par leurs influences, Hell Demonio aura probablement de la peine à dépasser son rôle d'outsider. Mais ce choix est assumé et les Italiens jouent leur carte sans se soucier outre mesure des critiques qui pourraient les remiser dans les pires catégories de l'oubli. Sans être un groupe secondaire Hell Demonio se démène avec une belle témérité et réussit à convaincre sans que personne ne soit vraiment dupe sur l'importance de leur musique. Ce groupe sait donc y faire, c'est certain mais il n'arrive pas pour autant à se démarquer. Il faudra alors prendre Discography comme un album dopé à la testostérone, qui s'écoute d'une traite et qui ne laisse aucun regret et que du plaisir. Pour voir un peu plus loin, il faudra que ce groupe, formé en 2004, arrive à se dépasser et trouver de nouvelles pistes. Laissons le temps faire son oeuvre, Hell Demonio est une formation jeune et tous les espoirs sont permis.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 11-03-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/helldemonio

?>