.:.Chronique.:.

Pochette

Double U

The Imaginary Band

[Wool Recordings ::2008]

A la base Double U était le seul projet de Franck Rabeyrolles et ses trois premiers albums étaient présentés comme tel. Concentré sur une pop mélancolique assistée par odinateur et décorée par des guitares fragiles mais assurées, Double U s'était forgé une belle identité. Sur The Imaginary Band il confirme cet état d'esprit mais avec une approche quelque peu différente. Il ne s'agit plus ici pour Franck Rabeyrolles de faire cavalier seul. Pour ce faire il s'est attaché les services de musiciens qui viennent, pour la plupart, du monde du Jazz. Ainsi The Imaginary Band est-il composé de Michel Benita, Aurélien Besnard, Tom Gareil, Maxime Dupuis et Grégoire Florent et donne une ampleur jusque là jamais approchée à la musique de Double U. Alors que les traitements électroniques prenaient une place prépondérante dans le travail de Rabeyrolles, ils sont ici mis en filigrane laissant la majeur partie du squelette sonore aux autres musiciens. Bien entendu les talents de song-writer du bonhomme sont pour le moins inchangés. Mieux, ils ont à présent une mise en application digne de leur niveau. Loin de moi la volonté de rabaisser la qualité des albums précédents mais on sentait que ces efforts solitaires n'offraient que des limites.

Il faut alors le dire sans détour. The Imaginary Band est à ce jour le meilleur disque de Double U. Pourtant, sur le fond, la musique de Franck Rabeyrolles est toujours la même mais c'est la forme qui change. Une transformation qui donne plus de souplesse ainsi que plus de corps à ses compositions. On s'étonne alors que le travail de Franck Rabeyrolles n'ait pas plus d'échos car sa musique, en plus d'être vraiment aboutie et taillée au millimètre, touche par sa simplicité et sa décontraction. Nous avons affaire avec un album qui est l'évidence même. Sans user de gros effets de manche Double U et ses camarades utilisent des formes mélodiques sobres mais doublement plus efficaces et émouvantes que n'importe quel ersatz pop encensé par fainéantise. C'est là toute la différence qui fait de Double U un artiste irrémédiablement à part et qu'on aurait tort de sous-estimer ou de mépriser.

PS : Il est à noter que The Imaginary Band est agrémenté de trois clips représentant des morceaux issus des albums précédents, à l'exception de Shadows.

note : 8.5

par Fabien, chronique publiée le 09-03-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/doublemusik

?>