.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

NRX Party Tour

[Neuronexion::2008]

|01 (Monsieur Hiii!) Yéyé Core|02 Gilles Lopez|03 Mech Hiii Pop|04 (Handjoyz) Ce Matin Là|05 Antidote|06 First Time I Die|07 (MnM's The Gateboys) Garson Is Dead|08 Mummy |09 Everybody Loves MnM's|

Avant toute chose il faut présenter Neuronexion car si on ne comprend pas ce qu'est cette structure on ne peut vraiment assimiler le but de ce disque. Neuronexion fonctionne un peu comme un label sauf que c'en est pas véritablement un. Pour être plus précis Neuronexion est plutôt une plate-forme d'aide pour des artistes qui n'ont pas forcément voix au chapitres et qui n'entre dans aucun cadre précis. Ainsi ces musiciens sont accompagné tout au long de leur processus créatif. On leur apporte toute une logistique, et ce à tout point de vue, afin qu'ils puissent mener à bien leur projet dans les meilleures conditions possibles. Un système d'aide qui porte déjà ses fruits avec la sortie de ce disque qui se veut l'incarnation d'un «projet commun» plutôt qu'une compilation basique. Autour de trois formations que sont Monsieur Hiii!, Handjoyz et MnM's The Gateboys est né le NRX Party Tour. Le concept est de réunir trois groupes de musiques électroniques aux approches différentes, chacun apportant trois morceaux pour mettre sur pied un disque les mettant en valeur, tout en montant une tournée commune. Ce qui nous intéresse, en premier lieu évidemment, c'est ce disque, certes un peu court, mais qui présente efficacement les trois groupes.

C'est Monsieur Hiii! qui ouvre le bal avec un Yéyé Core amusant et bien pensé. Ce trio sans complexe est adepte d'un sampling et d'une musique électronique qui tâche, entre électro-pop, breakcore, abstrakt et hip-hop, et qui ne se prend vraiment pas au sérieux. Pourtant Monsieur Hiii! n'est pas du genre amuseur public qui utilise de grosses ficelles à des fins mercantiles. Bien au contraire, le propos du groupe est bien plus subtil, résidant dans une approche décontractée mais quasi-savante des courants électroniques de ces dernières années. Yéyé Core est sans doute le terme qui définit encore le mieux ce qu'ils font.

Handjoyz, toujours dans cet esprit un peu foutraque, sont plus dans une optique pop et cinématographique. Pour forcer un peu sur ce dernier trait Handjoyz n'hésite pas à utiliser un violoncelle pour bien donner un caractère un peu plus solennel à leur musique. Cependant nous sommes encore loin d'être dans des formes académiques. Si Handjoyz est plutôt orienté sur le genre cinématographique, ce serait vers le cyber-punk qu'il faudra se tourner pour appréhender à sa juste valeur cette échappée acoustico-synthétique.

Enfin, si MnM's The Gateboys n'est rien d'autre que l'incarnation de Monsieur Hiii! sans la présence de Minuteseb, il n'en est pas moins un duo énergisant et assez rafraichissant. Sans doute moins tarabiscoté que son alter-ego il accentue, par contre, ses influences hip-hop. C'est loin d'être déplaisant et on découvre un Tremoloboy et un G-Knob qui maitrisent de meilleure manière leur sujet. Quoiqu'il en soit ce disque est une belle initiative qui nous permet d'entendre un peu autre chose que la grosse artillerie estampillée french touch 2.0. Merci, donc.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 08-03-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/neuronexion

?>