.:.Chronique.:.

Pochette

Client

Client

[Toast Hawaii / Mute::2003]

|01 Client|02 Rock And Roll Machine|03 Price Of Love|04 Happy|05 Diary Of An 18 Year Old Boy|06 Civilian|07 Here And Now|08 Sugar Candy Kisses|09 Pills|10 Leipzig|11 Love All Night|

Les membres de Depeche Mode se diversifient de plus en plus. Gore et Gahan se mettent à pousser la chansonnette chacun de leur côté et notre Fletcher se met à créer son propre label, Toast Hawaii. C’est tout naturellement que l’ami Fletch s'est tourné vers Mute pour distribuer ses productions. Client, la première signature du label, fait ainsi son apparition. Duo formé par deux jeunes femmes qui malgré le pseudo mystère (Client A et Client B) qui les entourait sont en fait déjà des vétérans de la scène pop. Client A n’est autre que Kate Holmes qui officiait il n’y a pas si longtemps dans Technique. Client B est Sarah Blackwood qui était la chanteuse de Dubstar que les plus anciens d’entre nous ont fatalement connus, enfin tous ceux qui s’intéressent à la pop indé anglaise. Client est un groupe électro-pop, comme il en fleurit beaucoup depuis quelques temps. Alors à quoi bon perdre son temps me direz-vous ? Client possède une réelle subtilité dans l’écriture de ses morceaux. Une subtilité tout à fait britannique qui n’est pas sans rappeler, par moment, Saint Etienne. Ce qui n’est pas rien.

Bien sur on ne tient pas là, dans ce premier opus de Client, un coup de maître comme il est si fréquent chez Saint Etienne. Mais on tient à coup sur un disque agréable, aux mélodies mutines et entêtantes, qui laissent à penser que l’ombre du Depeche Mode du début plane au-dessus des deux jeunes femmes.

Un disque, donc, quelque part entre Saint Etienne et DM, soit ce que la Grande Bretagne peut produire de mieux en matière d’électro-pop fouillée et de haut calibre.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 07-10-2003

A voir également :

http://www.client-online.net

http://wwwtoasthawaii.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Thomas F. : avis du rédacteur
Splinter : avis du rédacteur
dorian : avis du rédacteur

?>