.:.Chronique.:.

Pochette

Cazals

What Of Our Future

[Kitsuné::2009]

|01 New Boys In Town|02 To Cut A Long Story Short|03 Somebody, Somewhere|04 A Big Mistake|05 Comfortable Silence|06 Life Is Boring|07 Control OSS-117|08 We're Just The Same|09 Poor Innocent Boys|10 Both Sides |11 Time Of Our Lives|

Avant l'ère du haut débit, combien de fois avons-nous fait un sort à notre portefeuille pour un disque sur la foi d'un morceau ou deux ? Et tout cela pour se rendre compte que le reste dudit album ne valait certainement pas un coup de fièvre acheteuse et encore moins une deuxième écoute (sauf pour être bien sûr). Comme s'il existait un profil pour ce genre de groupe, Cazals ressemblait à s'y méprendre à l'un d'eux. Auteur d'une poignée d'ep plutôt prometteurs d'une pop sautillante agrémentée de remixes honorables, on se demandait vraiment ce que cela allait donner sur un long play. Même signé sur Kitsuné, dont chacun peut reconnaître le flair pour dénicher les bons coups, les doutes subsistaient. De plus, la vue de titres un poil naïfs et pour le moins juvéniles (A Big Mistake, Life Is Boring...) suffisait à susciter chez vous une moue dubitative. Pourtant, dans le genre power-pop certains s'en tirent très bien et ont prouvé que le temps d'un album, l'état de grâce n'était pas exclu. Au bénéfice du doute, insérer ce disque dans une platine était encore le meilleur moyen de se faire une idée définitive de la chose, au risque de fissurer l'ivoire de ses dents à force de trop les serrer.

Preuve que ce groupe italo-britannique n'est pas complètement fou, ils ont mis en ouverture un morceau d'assez bonne facture et des plus efficaces (New Boy In Town) histoire de bien accrocher le chaland. La surprise réside alors dans le fait que les chansons suivantes tiennent vraiment bien la distance et qu'on ne constate pas de baisse de régime. Loin d'être uniforme pour autant, ce premier album de Cazals varie les plaisirs et l'intensité de ses compositions avec une égale constance dans la qualité. Cazals est le genre de formation qu'on va adorer détester à cause de son évidente facilité à produire une musique entraînante, survitaminée et d'accès trop populaire. Cependant, on leur accorde volontiers une totale absence de vulgarité. De cette power-pop aux accents électroniques (sans doute dûs au bassiste Martin Dubka dont le premier talent est de remixer les morceaux des autres) on retiendra cette capacité à enchaîner sans sourciller les hits potentiels sans perdre une seule seconde la fraîcheur qui a caractérisé les ep qui ont précédés What Of Our Future. Un disque pour se faire plaisir en somme. Et franchement, on ne leur en demandera pas plus, ils sont parfaits dans ce rôle.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 26-02-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/cazalsuk

?>