.:.Chronique.:.

Pochette

Port-Royal

Flared Up - Port Royal Remixed

[Resonant::2008]

|01 Mohn f/r Port-Royal (F.S.Blumm Remix)|02 Jeka (Fizzarum Remix)|03 Spetsnaz (Destroyed by Strafaenn Hakon)|04 Karola Bloch (Manual Remix)|05 Jeka ( Judith Juillerat Remix)|06 Flares Pt.2 (D_rradio Remix)|07 Flares Pt.3 (Dialect Remix)|08 Karola Bloch (Dialect Remix)|09 Spetsnaz (Skyphone Remix)|10 Flares On The Water (Minamo Remix)|11 Karola Bloch (OPN Remix)|12 Stimmung (Ulrich Schnauss Remix)|

A Port-Royal je dois, tout d'abord, quelques plates excuses. Rencontrés pour une interview juste avant un concert qui avait lieu sur le campus de la Faculté des Sciences Humaines de Nantes, dans une salle qui, et c'est le moins qu'on puisse dire, n'était pas spécialement adaptée à cela, j'ai manqué à tous mes devoirs. L'interview s'était déroulé sans encombres avec un groupe manifestement content de parler de ce qu'ils font, de leurs envies et de leurs projets. Il s'agissait surtout de discuter de Afraid To Dance, un album qui illustrait leur tournée européenne et qui avait égayé quelques-unes de mes nuits. Cette interview, vous ne la lirez jamais, car j'ai perdu, par un malheureux concours de circonstances, tout le materiau qui la composait. Et c'est plutôt dommage car les membres de Port-Royal parlaient avec passion de leur musique et de leurs rapports avec celle-ci. Tout naturellement nous en étions venus à parler de cet album de remixes de morceaux de Flares, leur premier disque, qui semblait plutôt les emballer. Et on comprend vite pourquoi, quand on voit les noms des personnes qui se sont chargées de retravailler les oeuvres des Italiens. Ainsi on pourra relever les noms de F.S.Blumm, Judith Juillerat, Dialect, Ulrich Schnauss, Fizzarum, le trop discret Stafraenn Hakon, Manual, Skyphone ou Minamo. Une sélection de choix qui peut donner quelques vertiges.

Cependant, réunir le temps d'un disque toute une dream team ne donne pas forcément de résultats probants. Sauf qu'ici ils ont été choisis non pas pour leur réputation mais parce qu'ils ont des affinités profondes avec le groupe. Dans ce contexte, il est difficile de refuser quoi que ce soit ni de faire les choses à la légère. A la limite, Flared Up est l'album qui aurait dû faire la transition entre Flares et Afraid To Dance, histoire de bien marquer le passage à une utilisation plus marquée des sonorités électroniques. De même les architectures post-rockiennes qui ont fait la solidité de Flares ne sont aucunement dénaturées ici. On assiste donc à une confirmation, celle d'une évolution d'un groupe qui ne veut pas avoir l'image d'une formation figée et incapable de se remettre en question. Bien qu'ici ce soient d'autres artistes qui se chargent de donner à Port-Royal une nouvelle image, il est évident que ce n'est pas sans arrière-pensées pour les Italiens. En tout cas Flared Up vient s'ajouter à une discographie qui, pour le moment, s'avère sans véritables défauts. On redécouvre Flares sous un autre jour, comme si Port-Royal l'avait enregistré aujourd'hui, avec ses nouvelles lubies, ses nouvelles orientations électronico-sensibles. Dommage que ce disque ne soit qu'en tirage limité.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 25-02-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/resonantrecordings

?>