.:.Chronique.:.

Pochette

Lite

Phantasia

[Transduction Records::2008]

Le Japon a toujours eu une formidable capacité d'adaptation aux cultures occidentales. Cela a bien souvent desservi ses habitants et la diffusion même de leurs propres productions. Si on lui a régulièrement reproché son mimétisme, il est difficile de nier que ce pays a aussi été un magnifique terreau pour l'innovation. Ainsi, et depuis des décennies, on a vu venir de flamboyants aliens, tous genres confondus, se mettre au niveau de nos propres icônes. Pêle-mêle on pourra citer, en en oubliant sûrement, Otomo Yoshihide (Ground Zero), Ryuichi Sakamoto (Yellow Magic Orchestra), Keiji Haino, Merzbow ou encore, plus récemment, les folles d'Afrirampo et les cintrés d'Acid Mothers Temple. Lite, quant à eux, ne se situent certainement pas dans les extrêmes et n'ont pas le goût pour la provocation. Pour autant, alors que le math-rock connaît un regain d'intérêt, Lite a sûrement une bonne carte à jouer. Car oui, les Japonais ont suivi cette ligne directrice avec inspiration et technique. Inspiration parce que comme bon nombre de leurs congénères, ils ont une imagination qui dépasse largement la moyenne et savent rendre toute complexité attrayante. Technique parce qu'ils se gardent de céder à la facilité et offrent une maîtrise instrumentale qui est à des années-lumière du b.a-ba effleuré par bon nombre de groupes. En somme, Lite serait presque un groupe banal de math-rock, classique parmi les classiques, ne dépassant que rarement les codes du genre.

Ce sera sans doute leur plus gros défaut. Cette fâcheuse tendance à rester dans les clous finit inévitablement par les desservir. Pourtant Phantasia est un album tout ce qu'il y a de plus correct mais il n'est que cela. Ce disque serait bien suffisant en période de vaches maigres mais l'époque est plutôt faste avec des vagues américaines, françaises ou italiennes qui ont mis la barre assez haut. L'enjeu est peut-être trop important pour Lite qui, dans l'état actuel des choses, ne parvient pas encore à s'élever au niveau de leurs camarades occidentaux. Leur volubilité, même si elle est exemplaire, ne suffit pas entièrement. Elle parvient, cependant, à les maintenir à flot et à faire illusion tout au long de l'album. On n'ira pas plus loin, malheureusement, faute de munitions et à cause de lieux communs trop vite identifiables. A la limite, si on est néophyte, ce disque peut se révéler comme une introduction au genre plus qu'acceptable. Si Lite est un groupe honnête, et somme toute plutôt à l'aise, ils ont encore pas mal de pain sur la planche afin d'atteindre le niveau qui les rendra intouchables.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 24-02-2009

A voir également :

http://lite-web.com/

http://www.transductionrecords.com/

?>