.:.Chronique.:.

Pochette

SKNDR

Rituals

[Bee Records::2008]

Alors que le tout minimal semble régner en maître sur la planète électronique, il est bon d'entendre un peu autre chose. Souvent qualifié de cérébral et peut-être un peu facilement associé à des groupes comme Autechre, le Tunisien SKNDR n'est pas pour autant fermé à une musique plus ludique et même dansante. Il n'est donc pas étonnant que ce personnage, à l'égard de qui on ne tarit pas d'éloges, ait cotoyé la même scène que Coldcut, Amon Tobin, Luke Vibert ou Apparat - je n'invente pas, c'est dans la note de presse et comme je crois ce qu'on me dit...

Ceci dit, ce n'est sans doute pas un hasard car tout ce beau monde, SKNDR compris, est composé d'étonnants bricoleurs sonores, adorant rendre simple ce qui est complexe et utilisant des schémas multiples et sans cesse changeants. Avec Rituals c'est ce sentiment qui ressort en premier. Un disque sans orientation précise, sauf celui de taper juste dans l'idée même de chacun des morceaux. Ainsi vous ne trouverez aucune ressemblance frappante entre les différents titres. Quand l'un de ceux-ci s'arrête, SKNDR s'en va de suite prendre un autre chemin, change de rythme à l'envi et fait la part belle à une musique électronique cousine de l'IDM tout en gardant un esprit moins hermétique que ses glorieux aînés. Exit donc tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à ce qui fait la mode du moment. SKNDR entend être le petit grain de sable qui fera comprendre à tout un chacun que la musique électronique ne vit pas seulement grâce à ses hypes. Ainsi, notre homme se veut multi-cartes, visant autant l'IDM que l'électronica, le breakcore ou le glitch sauvage.

A vrai dire, SKNDR est un vrai système d'exploitation à lui tout seul. Demandez et il éxécute et ce, avec une prouesse à vous faire ravaler toute condescendance. Rituals fait du bien par où il passe à un moment où on avait l'impression d'écouter toujours un peu les mêmes disques. De toute façon, il n'y a rien à redire: Rituals ne connait pas beaucoup d'équivalents dans la production actuelle. Enfin, ceux qui ont choisi un discours artistique à la hauteur de celui de SKNDR ne sont pas forcément légion. Rituals, un disque pour éviter définitivement de tourner en rond et s'empêcher de gamberger trop longtemps. Par les temps qui courent, ça ne se refuse pas.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 23-02-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/skndr

?>