.:.Chronique.:.

Pochette

Melodium

My Mind Is Falling To Pieces

[Arbouse::2008]

Il y a de cela deux ans, je chroniquais Music For Invisible People pour Liability. J'y parlais de sa confidentialité, même s'il pouvait rencontrer une certaine reconnaissance. Cependant, cette reconnaissance n'était que le fait d'initiés et Laurent Girard est toujours resté en arrière-plan malgré ses dix albums, si on ne compte pas ceux qu'il a lui-même édités. Il faut également préciser que notre homme cultive parfaitement ce semi-anonymat. Pour lui, la musique n'est rien d'autre qu'un passe-temps qu'il réalise en dehors de son travail d'ingénieur en travaux publics. Il n'est pas un outrancier de la communication, estimant sans doute que sa musique se suffit à elle-même pour qu'elle fasse son bout de chemin. En tout cas il aura su séduire plusieurs labels (Disasters By Choice, Peter, I'm Flying, Audio Dregs, Autres Directions In Music, Arbouse) pour diffuser ses petits moments de folktronica mélancolique qui, avec le temps, prennent de plus en plus de valeur. Car, il faut le dire, Melodium s'affine avec le temps, s'améliore, ne sortant ses disques que s'ils sont purement et simplement aboutis et sans scories.

On a sans doute dit beaucoup de choses sur la musique de Melodium, qu'elle est intimiste, hivernale ou proche de l'éther mais jamais vous ne verrez quelqu'un oser piétiner les oeuvres de l'Angevin. Comment le pourrait-on d'ailleurs ? Auteur d'une musique sensible à la clarté sans failles, Laurent Girard mèle sa voix fragile à des guitares, qu'elles soient acoustiques ou électriques, et à une musique électronique brumeuse ou chirurgicale, pour en faire une symbiose idéale. On a même l'impression que Laurent Girard est dans une sorte de quête. Il serait alors à la recherche d'une beauté perdue, une pureté absolue qui ne se trouverait que dans des moments bien particuliers. Une quête qui, manifestement, est loin d'être achevée puisqu'il continue obstinément à nous délivrer ses trouvailles très régulièrement. D'ailleurs il serait bon que Laurent Girard ne trouve jamais vraiment son idéal mélodique et sonore. Tant qu'il demeurera insatisfait, il continuera de nous gratifier de ses disques exigeants à la beauté froide et post-moderne. My Mind Is Falling To Pieces vaut donc son pesant de cacahuètes il serait également bon de se pencher sur son dernier album en date, Cerebro Spin (Audio Dregs), qui lui répond comme un écho et qui nous confirme que Melodium est un artiste rare et essentiel.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 22-02-2009

A voir également :

http://melodiumbox.free.fr/

http://www.myspace.com/melodiumbox

?>