.:.Chronique.:.

Pochette

Zakarya

The True Story Concerning Martin Behiam

[Tzadik::2008]

|01 Just Before|02 Rosa|03 Nakete Shtetl|04 Manual Labor|05 Ballade|06 The Golem Again|07 Lafko|08 The Thing in the Secret Room|09 Part 1|10 Part 2|11 Ed...?|12 Sailors & Captains|

Décidément on aura tout vu. Des Français chez Tzadik, c'est sans doute la première fois que cela arrive. Et l'exploit s'est tout de même répété à plusieurs reprises puisque Zakarya en est à son quatrième album pour le label de John Zorn. Du moins les choses sont-elles en train de changer puisqu'encore récemment on a vu Bérangère Maximin, Française elle aussi, sortir cet été son premier opus. Enfin, on imagine pourtant assez mal John Zorn réfléchir en termes de nationalité pour la signature de nouveaux artistes. En ce qui concerne Zakarya, c'est sans doute ce klezmer jazzcore qui a définitivement séduit le label américain. Inscrit dans la série Radical Jewish Culture, Zakarya est particulièrement bien à sa place. Formé de Yves Weyh à l'accordéon, Pascal Gully à la batterie, Vincent Posty à la basse et Alexandre Wimmer à la guitare électrique et aux traitements électroniques, Zakarya aurait pu n'être qu'un groupe tout à fait banal. Mais l'appellation originale dont on les a affublés est elle-même parlante. Mélange de klezmer, de free-jazz et de hardcore, les Français développent une musique hybride et surprenante. Pour être tout à fait clair, ils vont à la recherche de la difficulté mais tout en essayant d'être le plus souple et audible possible.

La greffe a pris au-delà de tout ce qu'on aurait pu imaginer. Il est évident que ce genre de performance a été une aubaine pour les gens de chez Tzadik. Un groupe qui peut autant se révéler des plus primaires et enchaîner sur des exploits techniques d'une qualité hors normes, ça ne court évidemment pas les rues. D'ailleurs, à ce propos, on a toujours peur que Zakarya en fasse un peu trop au risque d'exploser et de faire n'importe quoi. La première écoute est rassurante et le quatuor peut se targuer de maîtriser tous les aspects de leurs instruments tout en se permettant un jeu aussi puissant que noueux. Radical ? Oui, plutôt. Jewish ? Pas de doute. Culture ? Comment peut-il en être autrement ? Bien qu'on les place dans un style des plus particuliers, dont ils sont peut-être les seuls représentants, Zakarya est assurément un groupe hors catégorie. Tant mieux. Ce sont souvent ces formations-là qui sont les plus attrayantes. La preuve avec ce nouvel opus qui n'est pas sans rappeler les grandes heures de labels comme ReR Megacorp ou Rec Rec Music.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 18-02-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/zakaryacontact

http://www.tzadik.com/

?>