.:.Chronique.:.

Pochette

Amplifier Machine

Her Mouth Is An Outlaw

[12k::2008]

|01 Her Mouth Is An Outlaw|02 Pockets Full Of Red Dirt|03 Into The Nearest Chair|04 Poor People In Church|05 Someplace Nowhere All The Time|06 Up With The Curtain, Down With Yr Pants|07 Memories Of The Feeble-Minded|

Le label 12k, dirigé d'une main de maitre par Taylor Deupree, ne nous avait guère habitué a des excursions vers le post-rock. Plutôt orienté vers les musiques électroniques fragiles, nuancées, brumeuses et minimalistes, le disque d'Amplifier Machine fait presque office d'exception. Her Mouth Is An Outlaw est, à moins que je ne me trompe, la première référence du catalogue qui s'abstient de toute utilisation de textures électroniques. Une petite révolution ? Non, pas tout à fait car à y regarder de plus près Amplifier Machine est le type même de groupe qui à sa place sur une structure telle que 12k. Le caractère vaporeux et étiré du trio Australien se prète manifestement assez bien à ce que Taylor Deupree attends des formations qu'il signe. Peu importe alors les moyens pour parvenir à ses fins. Ici pianos, guitares, batteries et orgue Korg cohabitent de manière très fusionnelle et avec une lenteur langoureuse et glaciale qui vous captive immanquablement. Captivante, en effet, leur musique ne se contente pas d'allées et venues sans âmes et sans reliefs. Le qualificatif de post-rock-ambient est peut-être mal a proprié à leur encontre. Amplifier Machine est sans doute plus proche de l'expérimentation et voire même de l'improvisation sonore que du plus clinique groupe de post-rock.

Malgré sa lenteur et sa relative apathie, Her Mouth Is An Outlaw est un album à haute valeur ajoutée et ce dans tous les sens du terme. Pour un disque qui est sensé fréquenter des eaux sombres et stagnantes on se rend compte que Amplifier Machine évite les clichés du genre en étoffant sa palette sonore. Outre une trame mélodique qui, dans l'absolu, fait plus que se défendre, les trois hommes n'ont cesse d'enrichir et donner du volume, tout en restant créatif, à leur musique. Le nom d'Amplifier Machine est donc assez bien trouvé et correspond plutôt bien au message qu'ils veulent faire passer à travers ces longues échappées hors du temps et de l'espace. Malgré son titre un peu énigmatique, Her Mouth Is An Outlaw est d'une beauté sans failles et au ressenti d'une profondeur qu'on a même un peu de mal à imaginer. Donc oui, cent fois oui, Amplifier Machine n'est pas une erreur de casting. Tout au contraire, ce groupe fait largement honneur à la réputation du label.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 16-02-2009

A voir également :

http://www.myspace.com/amplifiermachine

http://www.12k.com

?>